Set et match pour Sochaux, Nantes tranquille

Set et match pour Sochaux, Nantes tranquille©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 07 janvier 2018 à 19h25

Le FC Sochaux a pulvérisé Amiens (6-0) en 32eme de finale de Coupe de France. Nantes, Metz et Troyes ont assuré, avec plus ou moins de difficultés.

A Sochaux, Amiens a pris l'eau. Submergés par des Doubistes bien plus entreprenants offensivement, les hommes de Christophe Pélissier ont subi la marée en un peu moins d'un quart d'heure dans le premier acte. Jean Ruiz a d'abord profité de plusieurs contres favorables pour ouvrir le score (1-0, 24eme), avant que Yakou Meité n'enfonce le clou, six minutes plus tard, concrétisant une belle action collective (2-0, 30eme). Le Lyonnais Kalulu a définitivement mis les Sochaliens à l'abri en remportant son face à face avec le portier amiénois (3-0, 37eme). Robinet, déjà impliqué sur les trois premiers buts de son équipe, a encore aggravé le score en inscrivant le quatrième, plein de sang-froid (4-0, 60eme), puis en servant magnifiquement Berenguer (5-0, 82eme). Le jeune Sofiane Daham a bouclé le festival dans les derniers minutes (6-0, 89eme). Nantes sans problème Nantes a douté 25 minutes. Sérieux et maîtres de leur sujet dès l'entame de la rencontre, les Canaris ont dû patienter jusqu'à la 27eme minute et un corner mal repoussé par la défense de Senlis, club de National 3, pour prendre l'avantage. Bammou, bien placé dans la surface, a trompé le gardien adverse malgré un tir contré (0-1, 27eme). Rongier, d'un coup-franc bien dosé à 25 mètres, a définitivement éteint les espoirs des Senlisiens (0-2, 36eme). Grâce à un doublé, Sala a conclu une victoire nette et sans bavure (0-3, 81eme et 0-4, 91eme) des hommes de Claudio Ranieri. Metz a dû s'employer Sur le terrain de Dunkerque, Metz s'en est sorti... non sans difficultés. D'abord parce qu'Ibrahima Niane a manqué l'immanquable à deux reprises, en première période, avant de gommer ses erreurs juste avant la pause (0-1, 44eme). Ensuite parce que l'USLD, club de National, a mis la pression en réduisant le score, à 20 minutes du terme, par Fachan (2-1, 70eme). Avant cela, Rivière avait inscrit le but du break (0-2, 52eme). Mais Cafu a douché les Nordistes dans le dernier quart d'heure (1-3, 76eme) et Niane s'est offert un doublé (1-4, 80eme). Fachan l'a imité en fin de match (2-4, 82eme). Still a entretenu l'espoir d'un exploit Still y a cru. Longtemps. Durant 80 minutes, le club de Régional 3 a tenu en échec un pensionnaire de Ligue 1. Et il a fallu un coup de tête rageur de l'illustre milieu de terrain de Troyes, Benjamin Nivet (0-1, 80eme), pour mettre fin au rêve de l'équipe de la petite commune du Bas-Rhin, qui a poussé jusqu'au bout pour égaliser. En vain. Dans les autres rencontres du jour, Biesheim s'est imposé sur le terrain de Fleury (0-1), Epinal a surpris l'Entente SSG en toute fin de match (1-2) et le Stade Briochin a battu Vannes aux tirs au but (1-1, 3-5 apr. t.a.b). A voir aussi : >>> Strasbourg rejoint Saint-Etienne, Angers paye la première surprise >>>Battus à Granville et réduits à 10, Bordeaux a encore touché le fond>>> Toute l'actualité de la Coupe de France

 
1 commentaire - Set et match pour Sochaux, Nantes tranquille
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]