OM - Villas-Boas : " C'était un peu bizarre "

OM - Villas-Boas : " C'était un peu bizarre "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 05 janvier 2020 à 19h55

André Villas-Boas a résumé dimanche le drôle de match de l'OM, qualifié aux tirs au but face à Trélissac (1-1 a.p., tab: 2-4).

André Villas-Boas, comment analysez-vous la difficile qualification de l'OM pour les 16emes de finale de la Coupe de France contre Trélissac dimanche (1-1, 2-4 TAB) ?

C'était un peu bizarre. Il y a un historique de situations comme ça. Dans tes pires rêves, tu n'as pas besoin de souffrir de cette façon. C'était difficile d'appliquer notre style de jeu sur cette surface. On a subi ce but après 20 secondes, ce qui était un désastre. Ce n'était pas un manque de concentration. C'est une passe ratée, et après c'est fini. Ça a donné l'adversaire un boost de confiance, et nous elle nous a quittés un peu. On a eu des occasions, on a ralenti un peu en deuxième période. On est revenus après avec des bonnes occasions. On a eu des chances pour gagner le match. Tout pouvait se passer aux tirs au but et Yo (Pelé) a été incroyable à ce moment-là.



Racontez-nous le but gag encaissé en tout début de match...

La passe de Bouna (Sarr) est ralentie un peu par le vent, qui venait de côté, après c'était plus difficile. Quand Yo est arrivé au ballon, il était tard et il avait la pression de l'avant-centre. Ce sont des choses qui peuvent se passer une fois dans la vie. Je pense que c'est la première pour Yo.

Villas-Boas : « Important pour nous sur la préparation pour le championnat »

Est-ce un soulagement d'avoir fini par passer ?

C'est important pour nous sur l'aspect de la préparation pour le championnat. Si à la fin de tout ça, on est éliminés, sans (Hiroki) Sakai et avec une humiliation comme ça, c'est un coup dur. C'est bon pour nous, on va continuer. On attend demain (lundi) le tirage au sort. Ça nous permet d'enchaîner avec un match en plus entre Rennes et Angers. On reste dans la compétition. Maintenant, on est avec un autre visage. On est un peu plus satisfaits et on va continuer notre travail.

Hiroki Sakai (OM)

Aviez-vous travaillé les penalties en cas de séance de tirs au but ?

Seulement le dernier jour. On a fait tirer deux penalties à chaque joueur qui était dans le groupe. Mais Kevin (Strootman) a changé de côté par rapport à ce qu'il avait essayé. C'est le feeling des joueurs, ce sont eux qui font la différence.

Villas-Boas : « C'est important de savoir qu'il (Pelé) est là pour nous »

Vous aviez des renseignements pour Yohann Pelé sur les tireurs adverses...

On a eu une liste des penalties que Trélissac a tirés et on a utilisé ça. Mais je pense que Yo, sur la position du corps des joueurs et la façon de tirer, a son influence décisive aussi. Il a déjà fait ça à Metz, maintenant deux en plus. C'est important de savoir qu'il est là pour nous en ce moment.

Quel est votre principal motif de satisfaction par rapport à la rencontre ?

On a démontré un niveau physique très haut. Jouer à 10 pendant 30 minutes, dans un match après les vacances, c'est qu'on est très bien physiquement. Il faut faire la récup sur les deux prochains jours. Rennes a un jour en plus, mais ils ont joué aussi la prolongation. On est capables de récupérer. On a (Boubacar) Kamara, (Jordan) Amavi et (Morgan) Sanson qui sont restés à la maison. Ils seront frais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.