Les Girondins de Bordeaux ont encore touché le fond

Les Girondins de Bordeaux ont encore touché le fond©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 07 janvier 2018 à 16h48

Battus par Granville (2-1) après avoir mené et réduits à huit en prolongation, les Girondins de Bordeaux ont été éliminés en 32eme de finale de Coupe de France, ce samedi.

Ce devait être un match pour se rassurer, une rencontre pour débuter la nouvelle année sous de meilleurs auspices que celle écoulée. Mais à Granville, en 32eme de finale de la Coupe de France, les Girondins de Bordeaux ont encore creusé le trou dans lequel ils se sont enfermés, ces derniers mois, au gré de résultats sportifs calamiteux. Pire, ils ont complètement perdu les pédales après avoir ouvert le score, perdant leurs nerfs à la suite de l'égalisation tardive du club de Nationale 2, bouclant la rencontre à huit après les exclusions de Sabaly, Carrique puis Plasil. Au bout d'une rencontre emmenée en prolongation, les Girondins se sont inclinés (2-1) et ont déjà dit adieu à une éventuelle échappatoire. Sabaly a vu rouge en fin de match, Carrique et Plasil en prolongations Tout avait bien débuté ou presque, pourtant, Younousse Sankharé ouvrant le score peu avant la mi-temps (0-1, 37eme) pour permettre aux siens de retrouver une once de confiance grâce au tableau d'affichage, à défaut de le faire par le jeu. Inquiétés en deuxième période, trop agressif à l'approche du dernier quart-d'heure, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont payé leur excès d'engagement en toute fin de match, d'abord avec l'exclusion de Sabaly, puis avec l'égalisation de Sullivan Martinet (1-1, 94eme) dans les arrêts de jeu. Complètement sortis de leur match par des Granvillais transcendés, les Girondins ont subi le coup de grâce avec l'exclusion du jeune Thomas Carrique, puis le but sur penalty de Douniama (2-1, 103eme). Habituellement discret, même Jaroslav Plasil n'a pas supporté, lui aussi exclu en prolongation, probablement pour des mots maladroits envers l'arbitre. Éliminé de toutes les compétitions et 15eme de Ligue 1, Bordeaux a une autre situation périlleuse à gérer : celle d'un climat toujours plus irrespirable.

 
30 commentaires - Les Girondins de Bordeaux ont encore touché le fond
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]