Incidents Paris FC-OL : "Désastreux" et "honteux" pour Le Graët

Incidents Paris FC-OL : "Désastreux" et "honteux" pour Le Graët©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 18 décembre 2021 à 13h06

Le président de la FFF, mis sous pression par la ministre des Sports après les incidents du match de Coupe de France Paris FC-OL, promet de prendre ses responsabilités "rapidement".



"Ce qui s'est passé hier n'est pas acceptable." Interrogé par L'Equipe, Noël Le Graët a fermement condamné les incidents de vendredi soir au stade Charléty, où le 32e de finale de Coupe de France entre le Paris FC et l'OL a dû être définitivement interrompu en raison d'affrontements entre supporters, dont certains ont envahi le terrain à la pause. "C'est désastreux pour le football. C'est honteux et très triste de voir qu'un match sympa de Coupe de France à Paris puisse dégénérer comme cela. Maintenant, les responsabilités vont être établies dès lundi. J'ai mis toutes nos équipes sur ce dossier. Elles vont étudier tous les rapports. Il faut savoir qui sont ces fous et d'où ils viennent", a également déclaré le patron de la FFF.

Le Graët et les "bandits"

Alors que les deux clubs se sont une fois de plus renvoyés la balle, le Paris FC accusant par la voie de son président Pierre Ferracci son homologue lyonnais Jean-Michel Aulas, qui a lui tout de suite déclaré que les responsabilités étaient "évidemment partagées", et assuré que les supporters lyonnais n'avaient pas jeté le premier pétard et que des fans du PSG pourraient être mêlés à ces incidents, Le Graët rappelle que "les clubs ont des responsabilités sur la sécurité. Mais quand des bandes de voyous agissent ainsi, ils peuvent être parfois démunis. Leurs stadiers ne peuvent pas toujours gérer de tels bandits. Mais il faut que tout le monde ait conscience que ça ne peut pas durer." Questionné enfin sur Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux Sports qui l'aurait contacté après la rencontre pour lui dire d'agir avec fermeté, le dirigeant breton a confirmé : "J'ai eu un message où elle me dit qu'elle entend que je prenne mes responsabilités." Et il affirme que ce sera bien le cas, et "rapidement".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.