Finale Coupe de France : un clash Comolli/Millot au coeur des débats

Finale Coupe de France : un clash Comolli/Millot au coeur des débats©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thibaut Simon, Media365, publié le samedi 15 avril 2023 à 20h56

Le 29 avril prochain aura lieu la finale de la Coupe de France entre Toulouse et Nantes. Benoît Millot, désigné arbitre principal, sera au centre des débats, suite aux propos du président toulousain, Damien Comolli.



Damien Comolli ne devrait pas partir en vacances avec l'arbitrage français. Après la désignation de Benoît Millot comme arbitre de la finale, le président du Téfécé a montré toute sa colère suite à cette décision. Le passif entre les deux hommes devrait animer l'avant match, au soir du 29 avril.

Comme un mauvais souvenir... La rencontre entre Toulouse et Nantes pour la finale de la Coupe de France s'annonce comme un beau spectacle. Mais un autre évènement devrait déplaire à Damien Comolli. On a appris récemment que Benoît Millot serait au sifflet de cette rencontre, de quoi agacer le président. Pourquoi une telle tension ?

Le 15 janvier dernier, Toulouse concède le nul face à Brest (1-1). Mais sur le but brestois, une faute non sifflée d'Hérelle sur Nicolaisen avait provoqué la colère de Damien Comolli. Malgré l'intervention de la VAR, Benoît Millot avait accepté le but. Le président avait montré les images au quatrième arbitre, en vain, avant de déclarer en conférence de presse : "C'est le symbole de 15 ans d'arrogance et de médiocrité de l'arbitrage français, dont je suis persuadé que Monsieur Gautier (le nouveau directeur de l'arbitrage en France) sera le digne héritier. Nous avons tout faux, le foot français a tout faux".

Très remonté, Damien Comolli n'avait pas été sanctionné par la FFF, qui avait demandé la sonorisation des arbitres suite à cet évènement.

Comolli - Millot : acte 2 !

Cette altercation n'était pas la première de la saison entre les deux hommes. En novembre dernier, Toulouse affrontait Monaco et Benoît Millot, déjà au sifflet, avait refusé l'entrée en jeu de Sylla, soigné sur le bord de la pelouse. La suite ? Les Monégasques avaient inscrit un but, provoquant une nouvelle fois la colère du président toulousain.

Suite à cette affaire, il avait été suspendu de trois matchs avec sursis.

La finale s'annonce électrique en dehors des terrains. Espérons que la fin soit heureuse pour le club toulousain, qui pourrait remporter la deuxième Coupe de France de son histoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.