Coupe de France : Saint-Etienne humilié par Dijon, Rennes et Caen qualifiés

Coupe de France : Saint-Etienne humilié par Dijon, Rennes et Caen qualifiés©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 23 janvier 2019 à 20h25

Saint-Etienne a été humilié à domicile par Dijon ce mercredi soir en Coupe de France (3-6). Les Verts s'arrêtent en 16emes, contrairement à Rennes et Caen, facilement qualifiés face à des clubs de divisions inférieures.

Est-ce encore la gueule de bois post-derby ? Ce mercredi soir, Saint-Etienne a complètement pris l'eau contre Dijon en 16emes de finale de la Coupe de France (3-6). Dans un stade Geoffroy-Guichard très clairsemé, les Verts ont affiché des carences défensives criantes, et le duo Sliti-Keïta en a bien profité. Le Tunisien a ouvert le score dès les premières minutes en reprenant un centre en retrait du Guinéen (11eme). Diony a égalisé dans la foulée en profitant d'une grosse erreur de Runarsson (14eme), mais ce retour stéphanois n'a pas redonné confiance aux Verts pour autant. Avant la mi-temps, Sliti s'est offert un doublé en suivant bien après un magnifique arrêt réflexe de Ruffier, abandonné par sa défense (28eme).

Prestation XXL de Sliti

En deuxième période, le DFCO a connu cinq minutes complètement folles. Keita, lancé par Sliti dans la surface, a inscrit le troisième but bourguignon (48eme), avant que Sliti ne corse encore l'addition sur penalty avec un triplé à la clé (50eme). Non content de sa prestation, l'ancien joueur du Red Star a lancé Tavares en profondeur, qui a déposé Subotic avant de tromper Ruffier du pointu (52eme). Menée 5-1 devant son public, l'ASSE s'est démenée pour éviter une humiliation trop importante. Beric, bien servi par Diony, a réduit l'écart une première fois (60eme), avant que Monnet-Paquet ne relance le suspense (64eme). Mais malgré une grosse domination dans la dernière demi-heure, Saint-Etienne n'a pas réussi à mettre au supplice Runarsson deux fois de plus. Pire, Marié en a planté un sixième en contre dans le temps additionnel (92eme). Le club forézien quitte la compétition par la petite porte, brisant au passage le capital confiance acquis avant de recevoir Lyon dimanche dernier.

Rennes et Caen gagnent, Bammou rend hommage à Sala

Dans les autres rencontres, on retiendra la victoire de Rennes à Saint-Pryvé Saint-Hilaire (0-2). Le club breton a eu du mal à ouvrir le score au stade de la Source d'Orléans mais a fini par y arriver juste avant la mi-temps, lorsque Siebatcheu a bien suivi après une tête de Grenier repoussée par le gardien local (39eme). Au retour des vestiaires, Hunou a doublé la mise d'une belle frappe (51eme). Ce dernier aurait même pu s'offrir un doublé sur un superbe enchaînement, mais son tir a échoué sur le poteau (75eme). Opposé à l'un des deux petits poucets de ces 16emes de finale, Caen n'a eu aucun mal à se qualifier (0-6). Sur le terrain très difficile de Viry-Châtillon, pensionnaire de R1, le Stade Malherbe s'est facilité la tâche en marquant dès les premières minutes par Bammou (4eme). L'ancien Nantais en a profité pour rendre hommage à son « frère » Emiliano Sala, disparu depuis lundi. Khaoui, par deux fois (13eme et 30eme), s'est chargé de rendre impossible tout retour du club francilien avant même la fin de la première période. Tchokounté (79eme), Mbengue (88eme) et Mouaddib (90eme) ont corsé l'addition en deuxième période. A noter enfin la qualification laborieuse de l'US Orléans (L2) sur la pelouse de Bergerac (N2) après prolongations (2-3), ainsi que celle de Croix (N2) face à Marignane Gignac, aux tirs au but (0-0, 3 t.a.b. 4).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.