Coupe de France : Rennes a pris sa recette... à moitié

Coupe de France : Rennes a pris sa recette... à moitié©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mercredi 12 février 2020 à 19h08

La tradition de laisser la recette aux clubs amateurs, en Coupe de France, avait fait jaser en janvier après Trélissac - OM. Rennes a été moins radical face à Belfort, en laissant tout de même plus de 50 000 euros qui pouvaient lui revenir. Surtout, le président adverse n'en a absolument pas pris ombrage.



Après la fameuse affaire de la recette de l'OM face à Trélissac, en 32emes de finale de Coupe de France, le Stade Rennais en a fait de même mardi contre Belfort, mais seulement à moitié. D'après les informations de L'Equipe, les Bretons sont repartis avec 50 000 euros alors qu'ils pouvaient prétendre à un peu plus de 100 000 euros, sur le total de 280 000 euros générés par l'organisation de ce quart de finale au stade Bonal (à Sochaux). Ces 50 000 euros couvrent en fait les frais de déplacement du troisième de Ligue 1. Le président du club de Belfort, Jean-Paul Simon, n'a pas cherché à polémiquer, bien au contraire : « C'est bien, il n'y a pas de problème. Ce n'est pas un devoir. Ils nous ont quand même fait un beau cadeau. »

Le président de Trélissac, le mois dernier, s'était montré bien plus véhément et l'OM avait dû réagir officiellement (sur son site) : « Notre politique a souvent été de laisser la recette quand l'OM est accueilli dans des stades champêtres, où la capacité est faible. Pour ce match, Trélissac a bénéficié d'un stade de 13 000 places et a pratiqué une politique tarifaire qui - si elle était tout à fait justifiée - affichait des prix entre 20 et 35 euros la place. Grâce au fait de recevoir l'OM, le stade était complet et a d'ailleurs essentiellement accueilli des supporters marseillais, très majoritaires. Il nous semblait juste que dans ces conditions particulières, les deux clubs se partagent la recette, d'autant plus que ce déplacement a coûté à l'OM 65 000 euros. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.