Coupe de France : Quevilly-Rouen, premier qualifié !

Coupe de France : Quevilly-Rouen, premier qualifié !©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le vendredi 05 février 2021 à 18h18

Quevilly-Rouen et l'US Avranches débutaient ce vendredi soir (18 h), le 7eme tour de la Coupe de France. Particularité cette année, les deux formations ouvraient le bal de la voie « amateur » de la compétition historique. Au terme d'un match disputé, ce sont finalement les joueurs de Quevilly-Rouen qui l'ont emporté (3-2). Les autres rencontres se disputeront samedi et dimanche.

Ce 7eme tour de Coupe de France, entre Quevilly-Rouen et Avranches et dont le coup d'envoi était donné ce vendredi soir à 18h était unique en son genre. Il s'agissait tout bonnement du premier match de la voie amateur de la traditionnelle compétition rassemblant toutes les clubs de France. Cette rencontre était presque un soulagement tant la Coupe de France a failli ne pas trouver d'issue favorable en raison du contexte sanitaire dans l'hexagone. Débattue à tous les niveaux du gouvernement puis remastérisée au vu des conditions inégales de chaque club, la prestigieuse coupe aura bien une édition 2020/2021 mais selon un format inédit avec une voie réservée à la Ligue 1 et Ligue 2 et une autre pour les amateurs. Et quoi de mieux que de lancer les hostilités avec une affiche 100% National entre deux formations normandes avec d'un côté « QRM », 2eme du championnat et de l'autre, Avranches Mont Saint-Michel, 5eme. Mais cette fois, l'enjeu était différent, celui d'être à potentiellement deux tours d'un 16eme de finale de prestige.

La qualification à la 90eme

Devants au tableau d'affichage dès la 11eme minute sur une balle subtilement déposée dans le petit filet par Remars, les Rouennais ont assez dominé la première période. Supérieurs dans la maîtrise du ballon et dans son exploitation, les hommes de Bruno Irles (notre photo) ont doublé la mise avec le concours de l'incontournable Andrew Jung, le meilleur buteur de National (2-0, 50'). Mais l'euphorie était vite calmée par les Avranchais moins de cinq minutes plus tard grâce au but de Essendes (54'). Puis, sans que l'ancien joueur de Monaco ne comprenne pourquoi, ses hommes ont concédé un nouveau but, par Anziani à peine quatre minutes après (2-2, 58'). En face, Frédéric Reculeau pouvait y croire parce que l'écart flagrant de la première période s'était estompé. Mais le plus haut classé en championnat se rebiffait et alors qu'on se dirigeait vers une séance de tirs au but, Pinson pour Quevilly-Rouen, délivrait les siens. Une fin de match cruelle l'US Avranches MSM mais tellement symbôle de la Coupe de France. En conférence de presse, Bruno Irles retrouvait son sérieux pour évoquer le championnat : « C'était un match de préparation pour mardi, j'ai un groupe compétitif, la priorité c'est le championnat, ceux qui étaient sur le terrain ce soir ont prouvé qu'ils pouvaient nous rendre service. Avranches a été difficile à manoeuvrer. » Forcément, le son de cloche était différent pour Frédéric Reculeau : « On a manqué de métier, d'expérience sur cette fin de match, ça fait mal parce que je pense qu'on a fait un match plein, à l'arrivée on est les dindons de la farce. » L'esprit Coupe de France est en tout cas bien présent et devrait durer tout le week-end où cinquante-huit autres matches sont au programme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.