Coupe de France - OM : A cinq en défense, la solution miracle ?

Coupe de France - OM : A cinq en défense, la solution miracle ?©Media365

Maxence Dourlen, publié le mercredi 28 février 2018 à 07h00

Comme lors du match au Parc des Princes fin octobre 2016, Rudi Garcia pourrait revoir ses ambitions à la baisse et proposer une défense à cinq lors du quart de finale de Coupe de France entre le PSG et l'OM (21h05). Une solution adéquate pour devenir imperméable ? Rien n'est moins sûr...

Certaines défaites peuvent laisser des traces au cours d'une saison. C'est ce que veut éviter à tout prix Rudi Garcia pour son OM. Invaincus pendant huit rencontres avant la défaite logique concédée face au Paris Saint-Germain lors de la 27eme journée de Ligue 1 (3-0), les Olympiens pourraient avoir besoin de se rassurer ce mercredi en quarts de finale de la Coupe de France (21h05). Outre l'ambition d'aller loin dans cette compétition, les partenaires de Dimitri Payet aspirent surtout à se stabiliser défensivement, après deux prestations peu convaincantes. Avant ce revers au Parc des Princes, Adil Rami et ses partenaires avaient souffert sur la pelouse de Braga (1-0). Avec deux défaites consécutives toutes compétitions confondues, série que n'avait plus connu l'OM depuis le début du mois de septembre, le coach de l'OM se doit de trouver des solutions pour endiguer cette période plus compliquée. Pour l'ancien technicien de l'AS Rome, il existe quelques solutions pour retrouver cette assisse défensive qui fait défaut aux Phocéens. Lors des cinq dernières journées de L1, l'Olympique de Marseille n'est plus aussi imperméable que par le passé, en attestent les 10 buts encaissés au cours de cette période. Les Marseillais sont à la recherche de solutions pour contrer ce PSG qui, même privé de Neymar, peut faire feu de tout bois à tout moment. Comme l'ont révélé mardi nos confrères de L'Equipe, Rudi Garcia penserait ainsi sérieusement à retenter le coup de la défense à cinq. Une stratégie qui avait porté ses fruits pour la première rencontre de l'OM sous l'ère Garcia, le 23 octobre 2016. Ce jour-là, les coéquipiers de Florian Thauvin avaient « garé le bus » devant le but de Yohann Pelé, avec une défense à cinq solide symbolisée par le retour en grâce de Rolando. L'une des meilleures prestations du Portugais sous le maillot marseillais. Rien à voir avec dimanche dernier, où le le natif de Sao Vicente a pris l'eau. Lors de ce fameux 0-0 de 2016, l'OM n'avait pas frappé une seule fois au but, se contentant de défendre pendant toute la rencontre. Un véritable problème à l'aube de ce match de Coupe de France, où il sera nécessaire d'être bien plus dangereux dans la surface parisienne. Payante sur la pelouse du Parc, cette stratégie n'a pas connu le même succès en début de saison sur le terrain de l'AS Monaco. Encore vexés par les trois défaites précédentes face aux Monégasques et les 12 buts encaissés (8 en championnat, 4 en Coupe de France), les protégés de Rudi Garcia s'étaient présentés avec une défense renforcée composée de Sakai, Sertic, Rolando, Doria et Hubocan. Un échec retentissant puisque l'OM s'était lourdement incliné (6-1) après avoir encaissé un but dès la 2eme minute de jeu. Comme au Parc des Princes, mais sans réussite défensive, Marseille n'avait presque rien proposé offensivement. Même si son visage a changé, l'écurie du président Jacques-Henri Eyraud doit éviter de reproduire ce genre d'erreur. A l'issue de la défaite de dimanche dernier face au club de la Capitale, Garcia confiait sans concession que la stratégie olympienne pourrait évoluer en Coupe de France : « On ne va peut-être pas être jolis-jolis mercredi, mais on va aller à l'essentiel ». Une phrase loin d'être anodine, même si les solutions ne sont pas légion... On le sait maintenant depuis de nombreuses années, Rudi Garcia est un adepte du 4-3-3. Même s'il a dû le sacrifier en début de saison suite à la défaite face au Stade Rennais (1-3, 10 septembre), l'ex-homme fort du LOSC pourrait également renouer avec ce système ce mercredi. Un schéma plus défensif que le 4-2-3-1 actuel qui permettrait à l'OM de densifier un peu plus son milieu de terrain. Le tout en conservant ses automatismes défensifs. Morgan Sanson pourrait retrouver un poste qu'il affectionne tout particulièrement. Une position « box-to-box » qui pourrait être déterminante lors de ce nouveau Clasico. Avec Payet sur l'aile gauche et Thauvin de l'autre côté, l'OM posséderait de bons arguments pour évoluer en contre-attaque. Ce qui suggère de laisser le contrôle du ballon au PSG... Un risque à prendre pour cet OM qui, même s'il a essayé, ne peut pas rivaliser avec ce PSG dans le jeu. Mais comme le dit l'expression : « sur un match, tout est possible... »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU