Coupe de France : Le PSG fait le boulot

Coupe de France : Le PSG fait le boulot©Media365

Rédaction Media365, publié le dimanche 19 décembre 2021 à 23h10

Aucun problème pour le Paris Saint-Germain, dimanche contre Feignies-Aulnoye (0-3), en 32emes de finale de Coupe de France.



Quitte à faire parler la magie de la Coupe avec une rencontre entre deux mondes, autant faire le grand écart. On en a l'habitude, mais on ne s'en lasse pas : il y a quelque chose de spécial à voir une équipe d'amateurs se frotter à la crème de la crème. C'est un tableau magnifique, une belle photo et un arrêt dans le temps. Quoiqu'il arrive dans ce match entre le petit poucet Feignies-Aulnoye et le grand Paris Saint-Germain, la fête aurait été belle. Le reste appartenait au scénario. Il fallait un vrai match pour maintenir le suspense dans ce 32e de finale de Coupe de France. Il n'a pas vraiment eu lieu.

Mbappé n'a pas manqué sa dernière de l'année

Mauricio Pochettino était privé de Lionel Messi (laissé au repos) et Neymar (toujours à l'infirmerie), mais cela ne l'a pas empêché de lancer quelques stars au coup d'envoi, à commencer par Kylian Mbappé, pour le dernier match du champion du monde dans cette année civile. L'international français était aligné aux côtés d'Icardi et Di Maria pour un trio offensif alléchant. Marco Verratti était également présent, tout comme Keylor Navas. Dans ce contexte, l'objectif de la formation nordiste était clair : résister le plus longtemps possible face aux assauts pour faire monter la frustration chez les Parisiens. Un scénario de coupe vieux comme le foot pour dessiner les contours d'un exploit. Mais le tenant du titre en a décidé autrement, avec une prestation appliquée pour ne pas tomber dans le traquenard.

Ce qui ne change pas, c'est l'impact de Kylian Mbappé dans la réussite parisienne. Que les hommes de Pochettino se frottent à un poids lourd européen ou à une équipe de division inférieure, l'international français n'en finit plus de se montrer décisif. Ce dimanche, c'est encore lui qui a tout décanté en provoquant deux penalties en deux temps, trois mouvements. Il n'a pas tremblé pour transformer le premier (0-1, 16e), avant de laisser le second à un Mauro Icardi en quête de confiance (0-2, 31e). L'Argentin s'est montré impliqué et remuant sur le front de l'attaque. Il avait fait passer quelques frissons, sur un but finalement refusé (12e) ou un tir sur le poteau (22e), dans une première période maîtrisée pour les Parisiens.

Dans cette configuration, le PSG a pu réciter son football après le repos tout en s'accordant des périodes de gestion. Au terme d'une belle action collective initiée par un Xavi Simons décomplexé, Kylian Mbappé a salé l'addition d'un plat du pied parfait (0-3, 51e). En face, la formation nordiste a continué à s'accrocher tant bien que mal pour éviter l'humiliation. Dans les duels et le quadrillage, les locaux auront été à la hauteur de l'événement. Mais la marche était trop haute face à ce PSG sérieux, qui a terminé le match avec sa jeune garde. Paris se déplacera donc à Vannes, formation de National 2, en 16e de finale de cette Coupe de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.