Coupe de France : L'OM ne trébuche pas

Coupe de France : L'OM ne trébuche pas©Media365

Rédaction , publié le mercredi 29 janvier 2020 à 23h07

Marseille, avec un ultime but dans le temps additionnel, a sorti Strasbourg mercredi en quarts de Coupe de France (3-1).

Par les temps qui courent, tout est bon à prendre pour l'Olympique de Marseille. Le club phocéen a traversé une période agitée en coulisses, mais il continue de faire son petit bonhomme de chemin dans cette Coupe de France. Opposés à une équipe de Strasbourg en grande forme depuis le début de l'année civile, les hommes d'André Villas-Boas ont su se montrer efficaces dans la gestion du match. Pour eux, tout s'est joué dans un premier acte de très bonne facture. Après plusieurs alertes, Bouna Sarr a forcé le verrou strasbourgeois en inscrivant un petit bijou sur une belle percée individuelle (1-0, 32eme).

L'OM a su fructifier ses temps forts

Douchés, les Strasbourgeois ont continué à couler en encaissant un second but juste avant la pause, au pire moment. Lionel Carole a été sanctionné d'un penalty pour une main dans la surface - penalty que Dimitri Payet a transformé sans trembler (2-0, 43eme s.p.).



Dans une configuration idéale, l'OM pouvait voir venir. Strasbourg a néanmoins montré un tout autre visage au retour des vestiaires. Et c'est Benjamin Corgnet qui a relancé l'espoir dans les rangs alsaciens d'un but opportuniste après un ballon relâché par Steve Mandanda (2-1, 59eme). La bande à Laurey a alors jeté toutes ses forces dans la bataille. Et le Vélodrome a tremblé lorsque Thomasson a trouvé le chemin des filets, avant de voir son but refusé (83eme).

Une frayeur avant une fin de match électrique. Car l'OM a finalement terminé à 11 contre 10 après l'expulsion directe d'Abdallah Ndour (86eme). Les lignes se sont encore étirées, et dans les arrêts de jeu, Kamara a scellé la qualification marseillaise d'une frappe qui a fait mouche au terme d'un contre bien mené (3-1, 90eme+5). Le contrat est rempli. Sans faire de bruit, l'OM poursuit sa route.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.