Coupe de France (32emes de finale) : Lens dernier qualifié en battant Boulogne-sur-Mer

Coupe de France (32emes de finale) : Lens dernier qualifié en battant Boulogne-sur-Mer©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 08 janvier 2018 à 23h34

Malmené et poussé en prolongation, Lens a disposé de Boulogne-sur-Mer (3-2) ce lundi soir et s'est qualifié pour les 16emes de finale de la Coupe de France. Les Sang et Or y affronteront le Stade Briochin, pensionnaire de National 2.

En assistant au tirage au sort des 16emes de finale une demi-heure avant le coup d'envoi, Lensois et Boulonnais se sont sûrement dit qu'il y avait un joli coup à faire en cas de qualification. Car le vainqueur affronterait le Stade Briochin, pensionnaire de National 2. Et on ne sait pas si c'est cette perspective qui a liquéfié les joueurs du RC Lens, mais pendant une heure, les Sang et Or n'ont été que l'ombre d'eux-mêmes. Malmenés par une équipe de Boulogne-sur-Mer plus tranchante et plus efficace dans le pressing, les Lensois ont eu du mal à contenir Koné. D'abord battu par Vachoux sur un premier face-à-face (9eme), l'attaquant de Boulogne a ouvert le score un quart d'heure plus tard en trompant le gardien artésien après avoir mystifié Dankler d'un petit pont (22eme).Dépassé, le défenseur brésilien a même failli tromper son propre gardien, avant que Vachoux lui-même ne se fasse très peu sur un centre-tir détourné in-extremis (34eme). Mieux au retour des vestiaires, Lens a égalisé sur penalty, après une sortie à retardement de Konaté devant Gérard. Lopez s'est chargé de transformer la sentence (59eme). Et dans la foulée, le gardien formé à Sochaux a de nouveau craqué, trompé sur un coup-franc excentré de Diarra que personne n'a touché dans la surface (63eme). Une juste récompense pour le milieu lensois, très intéressant ce lundi. Si emballant en première période, les Boulonnais n'ont pas su enchaîner en deuxième période mais ont quand même su égaliser dans le temps additionnel, sur leur seule occasion nette. Servi par l'inusable Thil, l'excellent Koné a mystifié Dankler, encore lui, sur son contrôle orienté avant de tromper Vachoux (90eme).Un sursis pour Boulogne-sur-Mer, qui n'a toutefois pas su capitaliser sur cette prolongation obtenue dans les derniers instants. Fatigués, les joueurs de National 1 ont eu du mal à faire les efforts défensifs et ont encaissé l'unique but de la prolongation sur une contre-attaque consécutive à un corner offensif. Lopez a conclu l'action lensoise et a envoyé les Sang et Or au tour suivant (100eme). L'aventure en Coupe de France s'arrête là pour Boulogne-sur-Mer, qui va maintenant se concentrer sur son maintien en championnat. Pour Lens, elle continue. Rendez-vous à Saint-Brieuc dans deux semaines pour les 16emes de finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.