Copa America : L'état des pelouses déjà critiqué

Thibaut Simon, Media365, publié le dimanche 23 juin 2024 à 21h00

La Copa America a commencé depuis le 21 juin, mais une polémique remonte déjà à la surface. Les pelouses des stades américains sont critiquées pour leur état.

À peine commencée, déjà critiquée ! La Copa America (21 juin-15 juillet) a débuté aux États-Unis dans la nuit de jeudi à vendredi avec une victoire de l'Argentine sur le Canada (2-0). Les tenants du titre ont bien débuté la compétition et espère conserver leur trophée. Il faudra pour cela que les pelouses tiennent le choc jusqu'au 15 juillet. En effet, plusieurs joueurs et entraineurs ont critiqué l'état désastreux des terrains. Alors que l'organisation a changé les pelouses peu de temps avant le début de la compétition, le problème de l'arrosage est mis en avant. De plus, les terrains sont plus adaptés au football américain ce qui pose problème comme l'a souligné le gardien des champions du monde en titre, Emiliano Martinez. "Arriver ici contre un Canada fort, avec de bons attaquants et sur un terrain qui est un désastre, cela nous a un peu compliqué la tâche. Nous aurions pu marquer beaucoup plus de buts. C'était un désastre, quand tu courais, tu sautais." a expliqué le portier d'Aston Villa après la rencontre. Le sélectionneur Lionel Scaloni et le défenseur Cristian Romero ont également fustigé les conditions de jeu. "Nous savons depuis sept mois que nous allons jouer ici et ils ont changé le gazon il y a deux jours. Ce n'est pas bon pour le spectacle." a expliqué le sélectionneur argentin.

Des pelouses qui favorisent les blessures ?

En dehors du manque de spectacle proposé, le mauvais état des pelouses provoque des blessures. C'est le cas du Péruvien, Luis Advincula, qui est sorti sur blessure après 35 minutes de jeu face au Chili (0-0). Le joueur s'est tenu le tendon et a laissé sa place à Marcos Lopez. Le sélectionneur du Pérou n'a pas hésité à réagir : "Ce n'est pas une pelouse normale. Elle est amenée de l'extérieur. Cela peut rendre le terrain un peu plus compliqué. Je ne suis pas médecin, mais je suis dans le football depuis quelques années et je sais que les blessures au tendon d'Achille peuvent venir de ce côté-là aussi."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.