Ballon d'Or : Messi, le grand favori ?

Ballon d'Or : Messi, le grand favori ?©Media365

Axel Allag, Media365, publié le lundi 12 juillet 2021 à 17h45

Après le sacre de l'Argentine en Copa America et celui de l'Italie lors du Championnat d'Europe, le débat autour du prochain Ballon d'Or s'est décanté. Sur le papier, Lionel Messi semble être le grand favori à sa propre succession.


La saison 2020-2021 de football s'est terminée avec le succès de l'Italie contre l'Angleterre en finale du Championnat d'Europe (1-1 ; 3 tirs au but à 2). Quelques heures plus tôt, du côté du Maracanã, l'Argentine avait enfin brisé la malédiction en obtenant un titre majeur après 28 ans d'attente, face au Brésil de Neymar (1-0). Lionel Messi, pour la première fois, a su remporter un titre important avec l'Albiceleste et dans la course au prochain Ballon d'Or, cela devrait l'aider.

En raison du coronavirus, le prestigieux trophée individuel n'avait pas été attribué en 2020, dans une période lors de laquelle Robert Lewandowski marchait sur l'eau sous le maillot du Bayern Munich. Le Ballon d'Or va effectuer son retour cette année et après la conclusion de cet exercice, Lionel Messi - sacré en 2019 - part avec une longueur d'avance sur ses poursuivants. Vainqueur de la Copa America en terminant meilleur buteur (4 buts), passeur (5 passes décisives) et en étant élu meilleur joueur de la compétition, le natif de Rosario s'est donné toutes les chances d'obtenir un septième Ballon d'Or. Sa saison sous le maillot du FC Barcelone a été décevante sur le plan collectif avec une seule Coupe du Roi remportée mais son impact général, comme souvent, a été important, avec 38 buts et 14 passes décisives toutes compétitions confondues. De quoi en faire le favori alors qu'il est toujours un joueur libre.

Jorginho, les deux trophées les plus importants dans la poche

Derrière Messi, Jorginho se situe en bonne position en tant qu'outsider. Maître à jouer des Blues de Thomas Tuchel, l'Italien a remporté les deux trophées les plus importants du panorama footballistique cette saison : d'abord la Ligue des Champions contre Manchester City (1-0) puis le Championnat d'Europe avec la Nazionale contre l'Angleterre (1-1, 3 tirs au but à 2). Dans un milieu à deux, en club, et à trois, en sélection nationale, le natif d'Imbituba a montré toutes ses qualités en régulant le jeu sans rechigner aux efforts défensifs. Toutefois, son apport ne pouvant que trop peu se refléter dans les statistiques générales  (7 buts en Premier League cette saison), il pourrait en pâtir. Pour une fois, il a raté un penalty lors de la séance face à l'Angleterre, ce qui n'enlève rien à son tournoi.


Compliqué pour les Bleus ; De Bruyne et les autres partent de loin

Si on pense aux différents joueurs de l'équipe de France, il est compliqué d'imaginer Kylian Mbappé, Karim Benzema ou encore N'Golo Kanté capables de remporter le trophée. Tous très performants sous les maillots du PSG, du Real Madrid et de Chelsea, ils ont aussi été éliminés en huitièmes de finale du Championnat d'Europe contre la Suisse avec la sélection tricolore. Dans les autres sélections, Kevin De Bruyne n'est pas parvenu à afficher son niveau le plus optimal avec la Belgique, malmené par des blessures ; Harry Kane pourrait lui regretter de ne pas avoir été sacré, alors qu'il est monté en régime dans le tournoi, terminant avec quatre buts. Élu meilleur joueur de ce Championnat d'Europe, Gianluigi Donnarumma évolue au poste de gardien, une position historiquement peu appréciée en ce qui concerne le Ballon d'Or avec le seul Lev Yachine récompensé en 1963. Robert Lewandowsk et Cristiano Ronaldo, peuvent aussi être considérés comme des outsiders dans la course à la récompense mais l'élimination du premier au premier tour du tournoi continental, et les maigres trophées du second avec la Juve - Coupe et Supercoupe d'Italie - ne devraient pas aider.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.