Werder Brême

Mothiba suivi par le Werder Brême

Mothiba suivi par le Werder Brême©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le 9 janvier

L'excellent début de saison de Lebo Mothiba ne laisse pas insensible. L'attaquant du RC Strasbourg est suivi par plusieurs clubs européens dont le Werder Brême.

Lebo Mothiba est une des révélations de la phase aller de la Ligue 1. L'attaquant du RC Strasbourg a été impliqué sur dix buts en 19 matchs. Des statistiques qui lui ont permis de séduire rapidement les supporters alsaciens après son arrivée en provenance de Lille. Le joueur qui a terminé sa formation dans le Nord de la France est arrivé au Racing à la toute fin du dernier mercato estival. Et malgré son transfert tardif, il s'est imposé comme un des leaders du collectif de Thierry Laurey. Son adaptation à la capitale alsacienne est une réussite. Cela se ressent sur son jeu en club, mais également en équipe nationale. Avec les Bafana-Bafana, le joueur de 22 ans a marqué quatre buts en six sélections. Des statistiques qui lui ont permis d'être le premier joueur de l'histoire a marqué lors de ses trois premières apparitions avec son pays. De quoi se faire repérer par les observateurs, mais aussi par les recruteurs. Moins de six mois après son achat pour 4 millions d'euros, le Sud-Africain a déjà été supervisé par des écuries étrangères.

Un recruteur du Werder Brême à la Meinau pour Mothiba

Le Werder Brême ne cache pas son intérêt. Actuellement en stage en Afrique du Sud, le 10eme de Bundesliga a répondu aux sollicitations de la presse. Lors d'une interview avec le site soccerladuma, Frank Baumann , le directeur sportif a avoué suivre Lebo Mothiba de près. Il a notamment déclaré avoir fait le déplacement à la Meinau pour l'observer. "Il joue très bien actuellement et il marque beaucoup. C'est un joueur intéressant pour de nombreux clubs" a-t-il analysé. De là à faire une offre durant le mercato hivernal ? Non. L'ancien joueur allemand est conscient qu'il est trop tôt pour espérer arracher ce joueur talentueux au Racing. "Pour le moment, il est trop cher. Il a un contrat longue durée. (jusqu'en 2023, ndlr)" Une situation d'autant plus vraie que Lille possède un pourcentage à la revente. Mais l'aspect financier risque bientôt de ne pas être le seul obstacle à l'achat du natif de Johannesburg. La concurrence s'annonce rude, s'il continue sur sa lancée. Et Frank Baumann en est conscient. Il sait qu'il n'est pas le seul intéressé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.