Reims

Reims et Nice dos à dos

Reims et Nice dos à dos©Media365

, publié le 5 février

Reims et Nice n'ont pas réussi à se départager mercredi soir (1-1), et restent ainsi à égalité au classement.

Côte-à-côte au classement, Reims et Nice avaient l'opportunité de se rapprocher des places européennes en cas d'un succès ce mercredi à Auguste Delaune. Au coude-à-coude sur le plan comptable en Ligue 1, les deux formations l'ont été aussi dans le jeu tout au long de cette rencontre. Légèrement plus tranchant sur le plan offensif, Reims s'est fait punir en seconde période par une tête rageuse de Pierre Lees-Melou (50eme). Pas démoralisé par ce but, Reims a remis les pendules à l'heure en répondant également sur un coup de tête du capitaine Yunis Abdelhamid (77eme). Ce match nul n' a pas fait bouger les positions au classement. Reims conserve la 7eme place, Nice est juste derrière, en 8eme position.

Un Nice à deux visages

Bien en place défensivement dés le début de la rencontre, Nice a eu la possession du ballon mais a été mis en difficulté sur les contres rémois. Face à l'inefficacité des Champenois dans la zone de vérité et surtout grâce à un Walter Benitez vigilant sur sa ligne, Nice a su répondre présent en contre dès la 10eme minute. Sur un débordement côté droit, Pierre Lees-Melou a trouvé la tête puissante de Kasper Dolberg, boxée par Predrag Rajkovic. Très inspiré, Lees-Melou a alerté une nouvelle fois sur un coup de pied arrêté l'international serbe (17eme), puis en contre sur un service de Ignatius Ganago avant la pause (43e). Intraitable sur sa ligne dans le premier acte face au numéro 8 de Nice, le portier rémois n'a pas eu le même efficacité par la suite. Dominés par Reims, les Niçois s'en sont remis à l'inépuisable Lees-Melou pour débloquer le score contre le cours du jeu. Sur un débordement sur le flanc droit, Boudaoui a centré parfaitement au niveau du point de penalty pour Lees-Melou qui, esseulé, a ajusté Rajković de la tête (50eme). Nice s'est mis alors à souffrir, en reculant petit à petit jusqu'à l'égalisation.


Des Rémois combatifs

Très agressif sur le plan offensif dés les premières minutes avec notamment une volée du droit de Mathieu Cafaro (2eme) qui a sollicité Walter Benitez, Reims a maintenu une grosse pression dans le camp des Niçois tout au long des 45 premières minutes. Pourtant il aura fallu attendre la demi-heure de jeu pour voir la véritable seconde occasion rémoise se procurer via un tir du gauche écrasé de Boulaye Dia (33eme). Pas désespérés par le but des Aiglons, les Rémois ont redoublé d'efforts pour faire reculer les Niçois dans leurs derniers retranchements. Et c'est sur un corner de Xavier Chavalerin que Reims a été récompensé logiquement par son capitaine. Yunis Abdelhamid a sauté plus haut que Danilo pour claquer une tête imparable (77eme). Remonté à bloc, le club champenois a poussé pour enfoncer le clou mais s'est montré trop imprécis dans la zone de vérité pour prendre les 3 points. Nul logique, les deux équipes sont reparties comme elles étaient arrivées : dos à dos.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.