Reims

L1 : Reims s'invite sur le podium

L1 : Reims s'invite sur le podium©Media365
A lire aussi

, publié le 19 octobre

Grâce à un but inscrit en début de match, Reims est parvenu à dominer Montpellier (1-0). Ce succès permet aux hommes de David Guion de monter sur le podium.

Le debrief
Sixième avec 14 unités à l'orée de cette 10eme journée, le Stade de Reims affichait un total de 4 victoires, 2 nuls et 3 défaites. En trompe-l'œil. En effet, si les protégés de David Guion avaient accroché les scalps du PSG, de Lille, Marseille et Rennes, ils s'étaient aussi inclinés contre les « petits » Dijon, Brest et Nantes. Autre bémol : excellents à l'extérieur depuis le début du championnat (2emes avec le même total que le leader parisien), les Champenois n'avaient glané que 5 points à domicile, avec une moyenne médiocre de 0,75 but marqué ! Ils voulaient donc prouver qu'ils pouvaient l'emporter contre un club de standing moyen en montrant les muscles dans leur antre. Et ce fut fait dès la 3eme minute et un corner de Cafaro victorieusement repris par Abdelhamid au point de penalty. Dans sa position d'attente préférée, le coffre-fort le plus imperméable de Ligue 1 n'a pas oublié de jouer les contres à fond. Mais si le VAR a refusé le break à Oudin au terme d'une action superbe, et que Donis n'a pas su concrétiser ses face à face contre Rulli dans le money-time, ce fut sans conséquence, tant l'arrière-garde rémoise a été souveraine. Le promu de la saison passée s'invite sur la troisième marche de la Ligue 1 !

Septième avant la trêve avec le même total de points et le même bilan victoires / nuls / défaites que son hôte mais une différence de buts moins favorable, le Montpellier Hérault restait sur une belle victoire à La Mosson contre Monaco, dans la foulée d'un derby du Languedoc remporté avec caractère à domicile. Le tout entrecoupé d'une décevante défaite à Strasbourg. Un ensemble révélant le problème de Michel Der Zakarian depuis l'entame du championnat : si ses hommes avaient capitalisé chez eux, ils n'avaient pris que 2 points en déplacement. La trêve devait servir à régler la mire à l'extérieur. Pourtant, avec un schéma extrêmement frileux (5-3-1-1), les visiteurs venus pour aller chercher le 0-0 voire plus sur un malentendu ne parvenaient pas à trouver l'avancée durant la première période. Sans impact, sans envie, sans imagination mais avec de nombreuses scories, le MHSC revenait du vestiaire avec davantage d'intentions, même si l'ensemble demeurait brouillon, et les longs ballons faisaient le régal d'Abdelhamid et Rajkovic. Michel Der Zakarian se dédisait sur chaque changement, sortant un joueur au profil défensif pour un élément offensif. Mais il fallait attaquer à point, surtout face à une équipe extrêmement disciplinée et performante lorsqu'elle subit. La preuve.
L'instant T :
On joue la 36eme minute, et B.Dia réalise une sublime déviation du talon sur une longue relance d'Abdelhamid. Doumbia prend l'espace sur l'aile gauche avant de lancer Oudin face à Rulli. L'ailier ouvre le pied avec sang-froid et pense faire le break. Les supporters rémois exultent, tandis que les visiteurs s'apprêtent à engager, têtes basses. C'est à cet instant que le VAR rappelle M.Batta : B.Dia était hors-jeu au départ de l'action !
Le but
3eme minute (1-0)
But de Reims ! Au point de penalty, Abdelhamid prend le meilleur sur Pedro Mendes et Hilton pour reprendre de la tête le corner sortant venu de la droite et de Cafaro. Le coup de casque de l'international algérien surprend Rulli, battu sur sa gauche !
Les tops et les flops
Yunid ABDELHAMID (7)
Dès l'entame, l'international marocain a fendu la mer entre Pedro Mendes et Hilton pour montrer la voie de la tête. Gagnant la plupart de ses duels, il a également contré une frappe de Mollet qui partait bien d'un tacle glissé providentiel à la 81eme, et été obtenir un coup-franc au niveau de la ligne médiane, au bout d'une chevauchée partie d'une intervention dans sa surface deux minutes plus tard. Taille patron.
Pedrag RAJKOVIC (7)
Ah, cette parade réflexe aussi spectaculaire que décisive pour empêcher Oyongo d'égaliser de près sous la barre à la 53eme ! De nombreux centres cueillis dans les airs, au-dessus des 5 joueurs offensifs envoyés dans la boîte par Michel Der Zakarian à la fin du match. Une gestion des temps faibles pleine de sérénité, en gardant la balle dans la niche pour faire souffler ses partenaires. L'international serbe arrivé durant l'intersaison du Maccabi Tel-Aviv a déjà fait oublier E.Mendy. Un portier qui vous fait gagner des points.
Joris CHOTARD (3)
Le milieu de 18 ans a paru perdu dans un schéma tactique trop compact qui ne lui a pas permis de s'exprimer. Trop hasardeuses, les transmissions pailladines ont souvent fini en touche lors du premier acte, et l'attaque héraultaise a manqué de ballons à se mettre sous le crampon. L'une des courroies de transmission défectueuse a été sacrifiée dès la 41eme au profit de Souleymane Camara et d'une révision tactique. C'est toujours dur pour le moral d'être remplacé sans être blessé avant la pause, surtout quand on vient à peine de gagner ses galons de titulaire.
La feuille de match
REIMS - MONTPELLIER : 1-0
Stade Auguste-Delaune, Reims (9 000 spectateurs environ)
Temps humide - Pelouse de qualité
Arbitre : M.Batta (4)

But : Abdelhamid (3eme) pour Reims

Avertissements : Cafaro (63eme) et Romao (83eme) pour Reims

Expulsion : Aucune


Reims
Rajkovic (7) - Foket (5), Abdelhamid (7), Disasi (5), Konan (5) - Romao (cap) (5), Chavalerin (5) - Oudin (5) puis Munetsi (81eme), Cafaro (5) puis Donis (67eme), M.Doumbia (6) puis H.Kamara (77eme) - B.Dia (5)

N'ont pas participé : Lemaître (g), Kutesa, Nkada, Suk
Entraîneur : D.Guion


Montpellier
Rulli (6) - Souquet (4), P.Mendes (4), Hilton (cap) (4), Cozza (4) puis Savanier (63eme), Oyongo (5) - Ferri (4) puis Skuletic (77eme), Le Tallec (3), Chotard (3) puis S.Camara (41eme) (3) - Mollet (4) - Laborde (4)

N'ont pas participé : Bertaud (g), Congré, Sambia, Ristic
Entraîneur : M.Der Zakarian

Vos réactions doivent respecter nos CGU.