Real Sociedad

Liga : La Real Sociedad rend hommage à une victime du nazisme

Liga : La Real Sociedad rend hommage à une victime du nazisme©Media365
A lire aussi

, publié le 22 juillet

Une publication du Mémorial d'Auschwitz a soulevé plusieurs questions dans les rangs de la Real Sociedad. Pourquoi un Tchèque de confession juive avait-il un pins du club basque sur sa photo d'identité ? Les dirigeants espagnols ont trouvé la réponse.



Sur ses réseaux sociaux, la Real Sociedad a révélé une histoire incroyable ce mardi. L'histoire d'un Tchèque de confession juive qui a été déporté à Auschwitz et qui s'est retrouvé sans le savoir, lié au club basque. Tout est parti d'une photo du Mémorial d'Auschwitz. Pour rendre hommage à Jiri Popper, une victime de la Shoah, sa photo d'identité a été partagée. Et en Espagne, elle a interloqué. Sur son costume, le jeune homme décédé à 20 ans dans les camps de la mort allemands possédait un pins de la Real Sociedad. Très vite de nombreuses questions se sont posées sur le lien entre le natif de Prague et le sixième du dernier championnat d'Espagne. Dans un thread sur Twitter, le club basé à San Sebastian a pu y répondre.


L'histoire de ce pins remonte en réalité à une quinzaine d'année avant le second conflit mondial. A l'époque, la Real Sociedad était entraînée par le Hongrois Lippo Hertzka. Avant d'emmener son équipe jusqu'au titre dans le championnat de Gascogne, il a organisé des matchs contre plusieurs équipes d'Europe centrale. Durant ces rencontres amicales essentiellement organisées en 1923 et 1924, la formation basque a noué un lien particulier avec le DFG Prague. Ce club constitué de joueurs de confession juive s'est rendu en Espagne pour deux rencontres organisés en décembre 1923. Les visiteurs ont gagné le premier match (1-3) avant de céder lors d'une revanche (3-0). Huit mois plus tard, les Espagnols ont fait le déplacement en Tchécoslovaquie pour s'imposer 11-1 et laisser des souvenirs à des joueurs qui ont plus tard été victimes du régime nazi. Jiri Popper, qui est né en 1923, était certainement le fils d'un joueur qui a participé à ces rencontres qui près de 100 ans plus tard, font encore parler d'elles. Une histoire remarquable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.