Nantes

Ligue 1 : Kombouaré fait regagner Nantes d'entrée !

Ligue 1 : Kombouaré fait regagner Nantes d'entrée !©Media365
A lire aussi

, publié le 14 février

Après quinze matchs sans victoire, Nantes s'est imposé dimanche après-midi à Angers (1-3, 25eme journée) pour la première d'Antoine Kombouaré.

Trois mois, seize rencontres toutes compétitions confondues, quatorze semaines : pour la première d'Antoine Kombouaré sur le banc, Nantes a mis fin à près d'une demi-saison sans voir la victoire, ce dimanche en s'imposant à Angers (1-3), grâce à des buts de Moses Simon (4ème), Imran Louza (7ème, sur penalty) et Kader Bamba (86ème), contre une réduction du score de Thomas Mangani (33ème, sur un penalty à retirer après un échec d'Angelo Fulgini face à Alban Lafont). Ce qui permet aux Canaris de revenir à un point du 17ème Lorient, alors que le SCO, plombé par son entame de match cauchemardesque, enchaîne les mauvais résultas en championnat.

Blas des as

S'il n'apparaît pas au tableau d'affichage, Ludovic Blas aura été le grand artisan de ce succès, avec deux passes décisives et le penalty obtenu. En début de partie, il a fait vivre un enfer aux locaux, qui ont mis du temps à entrer dans le match, ont eu un gros temps fort au retour des vestiaires sans réussir à renverser le match. Posés dans un 4-4-2 expérimental et auteur de dix premières minutes bluffantes, les jaune et vert ont subi (plus de 65% de possession de balle pour Angers) et ont vu Sofiane Boufal passer tout près de l'égalisation en trouvant la barre (51ème) mais ont su être efficace en début et fin de partie pour stopper la malédiction.

Coup dur pour Cabot

Auteur d'une belle entrée en deuxième, Kader Bamba profite au passage du changement d'entraîneur pour frapper fort, lui qui avait été mis au placard par Raymond Domenech. C'était une sale journée pour les Scoïstes, puisque Jimmy Cabot est sorti sur civière un gros quart d'heure après avoir été lancé (67ème) et le haut de tableau s'éloigne (ils pourraient se retrouver dixièmes ce soir). Le succès contre Rennes en coupe de France jeudi (2-1) avait pourtant prouvé que les hommes de Stéphane Moulin pouvaient voir plus haut.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.