Nantes

L'ultime rapport accable le pilote de Sala

L'ultime rapport accable le pilote de Sala©Media365
A lire aussi

, publié le 13 mars

David Ibbotson, le pilote de l'avion où se trouvait Emiliano Sala en janvier 2019, a entravé de nombreuses consignes élémentaires de sécurité.

La famille d'Emiliano Sala est enfin fixée sur tous les détails de l'accident ayant conduit à la mort de l'attaquant argentin et celle du pilote qui le transportait en Pays de Galles, le 21 janvier 2019. Le rapport explique que ce dernier n'avait pas la licence pour effectuer un vol commercial. Et ce qui a conduit au drame et au crash de l'avion, c'est une manœuvre à une vitesse trop excessive.

Ibbotson n'aurait jamais dû s'occuper de ce vol

Le rapport souligne aussi des consignes de sécurité non respectées pour un vol commercial. L'avion se déplaçait au vol à vue, alors qu'il faisait nuit. Les conditions météorologiques n'étaient pas propices pour effectuer ce trajet. De plus, le pilote était inexpérimenté puisqu'il n'avait pas reçu d'entraînement au pilotage de nuit et manquait d'exercice.

L'AAIB a aussi indiqué qu'il n'y avait pas détecteur de monoxyde de carbone dans l'avion. De fait, David Ibbotson a "probablement" été victime d'un empoisonnement lors de l'accident. C'est alors qu'il a perdu le contrôle de son appareil, lequel se trouvait déjà en feu donc. En raison de la manœuvre évoquée plus haut, l'avion a subi une casse et a ensuite piqué du nez en direction de la Manche. Un rapport final qui fait froid dans le dos. Reste à savoir s'il aidera les proches des deux victimes à faire définitivement le deuil de leurs disparitions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.