Nancy

Sochaux et Nancy rétrogradés en National 1

Sochaux et Nancy rétrogradés en National 1©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le 12 juin

La Direction Nationale de Contrôle de Gestion de la LFP a prononcé mercredi la rétrogradation administrative de Sochaux et de Nancy en National 1 en première instance. Une décision dont les clubs feront appel dans l'espoir d'être repêchés.

Ce sont deux clubs historiques de l'Est de la France qui pourraient disparaître du football professionnel la saison prochaine. La Direction Nationale de Contrôle de Gestion de la Ligue de Football Professionnel a sanctionné mercredi Sochaux et Nancy d'une rétrogradation administrative en National 1 en première instance. Les deux clubs feront à coup sûr appel de cette décision, pour un possible repêchage d'ici au coup d'envoi de l'exercice 2019-20. Pour le FCSM, ce n'est pas vraiment une surprise, tant cette issue était attendue depuis des semaines. Après avoir assuré sportivement son maintien en L2 au terme de la dernière journée grâce à une victoire contre Grenoble (3-1), il se savait sous la menace. La DNCG avait déjà prononcé une rétrogradation à titre conservatoire en novembre dernier et l'audition de mercredi n'a pas apporté les éléments supplémentaires qu'elle avait demandés lors du premier passage des dirigeants sochaliens la semaine passée.


Nancy face à un trou à combler de 8 millions d'euros

L'espoir est toutefois permis pour les Lionceaux, qui comptent sur la probable vente à venir de Lucien Agoumé. Un temps entre Manchester City et l'Inter Milan, le prometteur milieu de terrain de Sochaux (17 ans) devrait bien rejoindre les Nerazzurri. Son transfert rapportera à son club formateur 4,5 millions d'euros et d'éventuels bonus, une somme a priori suffisante pour sauver le FCSM, qui « se montre optimiste » selon le communiqué publié pour confirmer son appel. Du côté de l'ASNL, le trou à combler s'élève à 8 millions d'euros, d'après les informations de L'Est Républicain. Il ne sera pas simple pour les dirigeants nancéiens de trouver de quoi remettre les finances d'équerre d'ici au 1er juillet, date à laquelle ils rendront leur nouvelle copie devant la Commission d'appel de la DNCG fédérale. A en croire que c'est peut-être Nancy le club de l'Est le plus menacé de ne pas repartir en L2 la saison prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.