Lens

Ligue 1 : Lille ramène Lens sur terre

Ligue 1 : Lille ramène Lens sur terre©Media365
A lire aussi

, publié le 18 octobre

Le vainqueur du soir savait qu'il serait leader de Ligue 1 après sept journées : ce sera Lille, largement vainqueur du derby face à Lens (4-0).

Même dans les conditions actuelles, un derby reste un derby. Dans leur longue histoire, Lille et Lens n'ont pas souvent nagé dans les mêmes eaux, mais les deux voisins se retrouvaient ce dimanche avec l'objectif de prendre les commandes de la Ligue 1, comme pour épicer un peu plus cette affiche dénaturée par la crise sanitaire. Le problème, c'est qu'il n'y pas eu de match. Le suspense a été éteint rapidement par une formation lilloise sure de ses qualités, et leader du championnat ce dimanche soir.

Lille a récité ses gammes

Il n'a pas fallu attendre bien longtemps pour voir le LOSC débloquer la situation. Dès la onzième minute de jeu, Yilmaz a profité d'un cafouillage dans la surface après un coup-franc excentré pour marquer d'une tête imparable (1-0, 11e). Les hommes de Christophe Galtier ont joué sur leurs forces : du réalisme sur les phases arrêtées donc, mais aussi une vraie capacité de projection sur attaques rapides, avec une bonne connivence entre les quatre attaquants. Appliqués et impliqués, les Dogues auraient pu doubler la mise dans une première période à sens unique mais Araujo a manqué de promptitude ou d'efficacité (28e, 44e).

Au retour des vestiaires, l'affaire a rapidement été réglée. Jonathan Bamba n'a pas tremblé pour faire le break en exploitant un centre de Celik (2-0, 48e). Quelques minutes plus tard, Gradit, en stoppant illicitement Yilmaz qui partait au but, a laissé ses coéquipiers à dix. Dans cette configuration, Lille a pu réciter ses gammes. Jonathan Ikoné, servi par son compère Bamba, a réalisé un magnifique enchaînement contrôle-crochet-frappe pour le troisième but lillois (3-0, 69e). Les Sang et Or, qui avaient déjà la tête sous l'eau, ont fini par sombrer en terminant cette rencontre à neuf après une nouvelle expulsion, de Michelin cette fois-ci, pour une faute grossière sur Bamba (75e). Yazici a ajouté un quatrième but d'une frappe rasante dans le soupirail après un service de l'intenable Bamba (4-0, 79e).

Bien huilée, équilibrée et compacte, cette formation lilloise a confirmé qu'elle serait encore un outsider très crédible cette saison. Elle compte ce dimanche soir deux points d'avance sur le grand Paris Saint-Germain. De son côté, le promu lensois reste dans le top 5 malgré ce coup d'arrêt.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.