Guingamp

Pour l'une de ses cibles, Marseille devra faire un incroyable effort

Pour l'une de ses cibles, Marseille devra faire un incroyable effort
A lire aussi

Rédaction , publié le 14 juin

Alors qu'il convoite Thuram, le club phocéen va devoir réaliser un effort financier considérable pour s'offrir l'attaquant de Guingamp.

Lorsque l'Olympique de Marseille a choisi de réorienter sa stratégie économico-sportive autour des jeunes joueurs, l'idée était évidemment de faire face à ses difficultés budgétaires. Aussi de s'éviter de nouveaux couacs trop coûteux, comme l'ont été les transferts de Kostas Mitroglou ou, plus récemment, de Kevin Strootman. Problème, le club souhaite désormais s'installer sur un marché en pleine explosion et peut déjà le constater sur une opération qu'il étudie depuis plusieurs mois, à savoir la venue de Marcus Thuram.

Troisième joueur le plus cher de son histoire ?

D'après les informations révélées par La Provence dans son édition du jour, le président de Guingamp, Bertrand Desplat, n'envisagerait pas de négociations en deçà de 20 millions d'euros. Ce qui contraindrait donc l'entité phocéenne à réaliser le troisième transfert le plus coûteux de son histoire, derrière les venues de Dimitri Payet, arraché à West Ham pour 29,3 millions d'euros en 2016, et Kevin Strootman, débarqué de la Roma pour 25 millions d'euros l'été dernier. Deux internationaux, dont l'expérience et le statut les classaient dans d'autres sphères.

Il y a une vraie menace

Sur le profil, Marcus Thuram est effectivement concerné par la dérégulation du marché : il est un attaquant d'avenir, techniquement à l'aise, et dont la marge de progression est grande. Sur le statut, il l'est moins : alors qu'il n'est pas titulaire avec les Bleuets, la relégation de Guingamp en Ligue 2 et la petite année de contrat le liant encore à son club devraient largement suffire à modérer cette somme. Le club breton va devoir dégager des liquidités et le temps jouera en la faveur de l'OM, sauf si la concurrence devient trop féroce. Le Borussia Mönchengladbach serait positionné et les clubs allemands de second plan comptent justement parmi les plus menaçants sur les jeunes joueurs. Surtout quand ils sont Français.

2 et la petite année de contrat le liant encore à son club devraient largement suffire à modérer cette somme. Le club breton va devoir dégager des liquidités et le temps jouera en la faveur de l'OM, sauf si la concurrence devient trop féroce. Le Borussia Mönchengladbach serait positionné et les clubs allemands de second plan comptent justement parmi les plus menaçants sur les jeunes joueurs. Surtout quand ils sont Français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.