Caen

L1 (J15) : Angers-Caen, la politique des petits pas

L1 (J15) : Angers-Caen, la politique des petits pas©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, publié le 1 décembre

Mené au score, le Stade Malherbe de Caen a trouvé les ressources nécessaires pour décrocher le match nul à Angers (1-1). Un résultat qui permet aux deux équipes de grappiller un point et une place au classement.

Le debrief
Le compteur de victoires de Caen est toujours bloqué à deux dans cette Ligue 1. La dernière remonte à la 8eme journée contre Amiens (1-0), fin septembre. Mais les hommes de Fabien Mercadal ont parfaitement réagi après leur défaite de la semaine dernière à domicile contre Monaco (0-1) et ont ramené un nul d'Angers samedi (1-1). Mieux organisés, plus intéressants dans le jeu, ils ont constamment posé à des problèmes à une équipe angevine, décevante et sans imagination. A l'exception de Pierrick Capelle, dans tous les bons coups de son équipe.

Après une première mi-temps insipide, malgré une grosse occasion de chaque côté, la seconde était plus vivante sous l'impulsion du SCO, plus entreprenant et plus agressif. La formation de Stéphane Moulin était récompensée de ses efforts par une tête rageuse de Capelle, au début à la finition de ce but (1-0, 50eme). On pensait que les Angevins avaient fait le dur en ouvrant le score, mais les Normands ont réagi rapidement par Claudio Beauvue (1-1, 63eme). Malgré une nette domination dans le money-time, les partenaires de Ludovic Butelle doivent se contenter du partage des points, mais enchaînent un troisième match sans défaite en Ligue 1. Pointé du doigt ces derniers jours par son absence de résultats, le Malherbe de Fabien Mercadal a montré les ingrédients idoines pour se maintenir parmi l'élite : générosité, solidarité et efficacité. Il ne manque que les trois points et une troisième victoire. Peut-être contre Nîmes à d'Ornano mercredi prochain ?
Le film du match
14eme minute
Bakohen est servi au point de penalty sur un centre de la gauche de Capelle. Mais la reprise du pied droit de l'ancien buteur de Strasbourg est repoussée - de façon peu orthodoxe - par Brice Samba.

31eme minute
Oniangué est trouvé dans le dos de la défense angevine, mais le capitaine normand perd son duel face à Ludovic Butelle, son ancien coéquipier au SCO.

43eme minute
Romain Thomas se retrouve étrangement seul dans les 6 mètres caennais sur un coup-franc de Capelle. Surpris, le défenseur angevin tergiverse, peine à enchaîner et se fait finalement contrer par Paul Baysse, bien revenu.

50eme minute (0-1)
Capelle est à l'origine de l'action, en remontant 60 mètres dans son couloir gauche. Le ballon arrive par la suite sur la droite, sur Ab.Bamba. Celui-ci délivre un centre parfait et retrouve le latéral gauche angevin, qui ouvre le score d'une tête rageuse qui ne laisse pas la moindre chance à Brice Samba.

63eme minute (1-1)
Sur la gauche du terrain, Diomandé se remet sur son pied droit et adresse un centre aux petits oignons vers le second poteau où Beauvue, esseulé, égalise de près de la tête.
Tops et flops


TOP 3

Titularisé pour la première fois de la saison, DIOMANDÉ a abattu un travail titanesque dans l'entrejeu, récupérant un grand nombre de ballons. A son poste de sentinelle, il a également été la première rampe de lancement de son équipe et a offert magnifiquement l'égalisation à Beauvue. Il s'est bien tiré la bourre avec N'Doye, les deux hommes écopant chacun d'un carton après seulement 10 minutes de jeu.

Il est le couteau suisse du SCO. Aligné au poste de latéral gauche, CAPELLE a été le joueur le plus tranchant de son équipe, délivrant des caviars à la louche pour Bahoken sur un centre de la gauche (14eme) ou sur coup-franc pour Thomas (43eme). Les deux hommes n'en ont pas profité. Il a donc dû endossé le rôle de buteur, ouvrant le score de la tête sur une action dont il est à l'origine. Un match plein de sa part.

Prêté par Bordeaux, BAYSSE est à Caen pour gagner du temps de jeu qu'il n'avait pas en Aquitaine et permettre à son équipe de se maintenir facilement. Fidèle à ses principes de combattant, il n'a rien lâché, revenant par exemple du Diable Vauvert pour contrer in extremis Thomas (43eme).



FLOP 3

Il doit normalement être l'étincelle, mettre le feu dans les défenseurs adverses. Ce samedi, REINE-ADELAÏDE a fait pschitt du début à la fin. C'est bien simple : on ne l'a pas vu, s'empêtrant constamment dans la nasse caennaise.

Malgré la présence à ses côtés de Beauvue, CRIVELLI n'a pas existé durant cette rencontre face à ses anciens coéquipiers. Il a logiquement été remplacé à vingt minutes de la fin par Tchokounté.

Impliqué sur sept buts de son équipe depuis le début de la saison (2 buts et 5 passes décisives), TAIT n'a pas eu son rendement habituel dans cette équipe angevine et n'a quasiment jamais fait aucune différence.
Monsieur l'arbitre au rapport
Il a sorti les biscottes rapidement pour asseoir rapidement son autorité. Du haut de ses 26 printemps, Monsieur Delajod a parfaitement géré les acteurs de cette rencontre et n'a commis aucune erreur grossière.
La feuille de match
L1 (15eme journée) / ANGERS - CAEN : 1-1
Stade Raymond-Kopa (8 500 spectateurs environ)

Temps maussade - Pelouse détrempée

Arbitre : M.Delajod (8)

Buts Capelle (50eme) pour Angers - Beauvue (63eme) pour Caen

Avertissements : Ndoye (5eme) pour Angers - Diomandé (10eme) et Fajr (53eme) pour Caen

Expulsion : Aucune



Angers

Butelle (5) - Ab.Bamba (6), I.Traoré (cap) (5), Pavlovic (5), R.Thomas (5), Capelle (7) - Tait (4) puis Lopez (71eme), Santamaria (5), C.N'Doye (6) - Reine-Adélaïde (2) puis Mangani (82eme), Bahoken (4) puis Kanga (85eme)

N'ont pas participé : Boucher (g),AÏt-Nouri, Fulgini et Manzala.
Entraîneur : S. Moulin



Caen

Samba (6) - Guilbert (5), Gradit (6), Baysse (7), Djiku (6), Armougom (6) - Diomandé (7) puis Sankoh (85eme), Oniangué (cap) (6), Fajr (5) - Crivelli (3) puis Tchokounté (71eme), Beauvue (6) puis Bammou (88eme)

N'ont pas participé : Zelazny (g), Khaoui, Deminguet et Mbengue.
Entraîneur : F. Mercadal

Vos réactions doivent respecter nos CGU.