Brest

L1 (J17) : Brest l'emporte à Marseille

L1 (J17) : Brest l'emporte à Marseille©Media365
A lire aussi

, publié le 4 décembre

Incroyables Brestois, qui sont allés s'imposer sur le terrain de l'Olympique de Marseille (1-2) samedi en ouverture de la 17eme journée de Ligue 1. Les Parisiens sont d'ores et déjà champions d'automne.


Deuxième but en deux matchs pour Gerson

Après deux succès consécutifs en Ligue 1, l'Olympique de Marseille entraîné par Jorge Sampaoli, empreint donc d'un regain considérable de confiance, accueillait ce samedi le Stade Brestois de Michel der Zakarian à l'Orange Vélodrome dans le cadre de la 17eme journée du championnat de France. Comme attendu et prévu, les Phocéens ont mis beaucoup d'intensité dès l'entame de match. Gerson, le milieu international brésilien, était le premier à mettre Marco Bizot à contribution.

Le premier tir cadré du match de l'ancien métronome du Flamengo, un bel enroulé du gauche, obligeait le gardien néerlandais de l'équipe bretonne à une belle horizontale sur sa droite (7eme). Après deux tentatives infructueuses de Konrad De La Fuente (13eme, 19eme), l'équipe visitée trouvait l'ouverture à la demi-heure de jeu. Sur une superbe combinaison entre Dimitri Payet et Gerson, le Brésilien pouvait se retrouver en position de tir dans la surface côté gauche, pour une belle frappe à bout portant en pleine lucarne et imparable pour Bizot (1-0, 29eme).


Honorat, tireur d'élite et déliteur en chef de l'OM

Le 3eme but de Gerson en Ligue 1, et surtout, son deuxième en autant de matchs libérait là considérablement les Olympiens, qui semblaient partis pour un historique 12eme match sans défaite face au Stade Brestois, leur « victime » préférée dans l'élite. Au retour des vestiaires, la donne a été bien différente. Après un penalty converti avec sérénité par Romain Faivre (53eme, 1-1), le 7eme but en autant de tentatives dans cette exercice cette saison de l'ancien Monégasque, c'est Franck Honorat qui va réduire les espoirs marseillais à néant. Après une accélération foudroyante côté gauche, l'ancien attaquant de l'OGC Nice et de l'AS Saint-Etienne s'est appuyé sur une talonnade inspirée et franchement géniale de Jérémy Le Douaron pour foudroyer l'infortuné Pau Lopez, d'une frappe extraordinaire, au sens premier du terme, sous la barre du gardien espagnol (1-2, 70eme).



Les entrées conjuguées des pourtant très volontaires Pol Lirola et Cengiz Ünder n'ont rien changé à ce scénario. Le Stade Brestois remporte son 6eme match consécutif (et aussi surprenant que cela puisse paraitre, sa 6eme victoire tout court) en Ligue 1 cette saison, le record absolu de succès d'affilée dans l'élite de notre football pour le club finistérien. Battu avec les honneurs mais toujours aussi inquiétant en perte de balle, l'Olympique de Marseille de Dimitri Payet et Bouba Kamara est désormais en danger en ce qui concerne sa seconde place (29 unités). Car le Stade Rennais (3eme, 28 points) et le Gym niçois (4eme, 27 points) peuvent passer devant les Phocéens dès demain, en cas de succès respectifs à Saint-Étienne (13h) et contre Strasbourg (17h). Autre enseignement : le Paris Saint-Germain est assuré, à trois journées de la fin, d'être sacré champion d'automne au terme des matchs aller.



Bruno AHOYO

Vos réactions doivent respecter nos CGU.