Borussia Dortmund

Dortmund : Les internationaux bloqués à cause du Covid ?

Dortmund : Les internationaux bloqués à cause du Covid ?©Media365
A lire aussi

, publié le 25 septembre

C'est une simple anticipation qu'effectue Michael Zorc, le directeur sportif de Dortmund : si les quarantaines redevenaient obligatoires au retour de zones où ses joueurs pourraient se rendre avec leur équipe nationale, il les conserverait avec lui.



La trêve internationale pourrait poser un sacré problème à plusieurs clubs, notamment en Allemagne où les procédures de quarantaine pourraient être durcies afin de gérer la pandémie de coronavirus. "Quand je regarde les dernières informations, je ne vois pas cette prochaine trêve comme un problème, calme d'abord le directeur sportif du Borussia Dortmund, Michael Zorc. La situation, dans ce qu'on appelle les zones à risque, ne changera pas après le 1er octobre. C'est ce que j'ai entendu mercredi. Si les choses restent comme elles le sont, on pourra sortir de la quarantaine avec un test négatif au coronavirus. Mais si ce n'est plus le cas et qu'après la trêve, les joueurs sont placés à l'isolement au moins cinq jours et qu'ils ratent notre préparation ou même un match, alors on ne les laissera pas rejoindre les équipes nationales."

C'est donc tout l'enjeu : y'aura-t-il une obligation d'isolement en cas de retour de l'étranger, comme ça a pu être le cas dans certains pays lors du confinement ? L'Allemagne doit notamment se rendre en Ukraine le 10 octobre, dans le cadre de la Ligue des Nations (entre deux matchs en Allemagne, un amical contre la Turquie puis la réception de la Suisse en Ligue des Nations). Les Allemands ont placé environ la moitié de l'Union Européenne comme zone à risque - dont certaines régions de France comme la Bretagne ou la Normandie. L'équipe de France, de son côté, a été concernée de près par le dossier, Kylian Mbappé ayant été testé positif au coronavirus dans le cadre du dernier rassemblement des Bleus (entre les deux matchs disputés en Suède et face à la Croatie).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.