Bordeaux

Bordeaux : A 19 ans, Adli est déjà indispensable

Bordeaux : A 19 ans, Adli est déjà indispensable©Media365

, publié le 29 octobre

Débarqué en janvier dernier du PSG, Yacine Adli commence petit à petit à faire son trou avec Bordeaux.

Quand Bordeaux est allé le chercher au Paris Saint-Germain en début d'année, on s'est demandé si Yacine Adli était assez mûr pour la Ligue 1. Sans surprise, le natif de Vitry-sur-Seine a eu besoin d'un temps d'adaptation. Mais depuis le début de la saison, le milieu de 19 ans progresse à toute vitesse. Peut-être même plus vite que ce qu'avaient espéré les dirigeants bordelais. Avec huit matchs au compteur, dont quatre titularisations, il a déjà battu son total de rencontres de Ligue 1 de l'exercice précédent. Forcément encourageant pour un joueur que Paulo Sousa qualifie de « différent » et qu'il voit même intégrer un jour « l'élite du football mondial ».

« Je me sens bien, le coach me fait confiance »

Ces compliments, le technicien portugais les avait formulés après une victoire à Amiens fin septembre (1-3). A la Licorne, Yacine Adli avait inscrit un doublé. « Il maîtrise bien l'espace, le timing. Il est très fort pour mettre le ballon entre les lignes et nous donner de la supériorité », avait alors décrit l'ancien coach de la Fiorentina, sous le charme de son jeune joueur. Utilisé en soutien des attaquants, l'ancien Parisien prend de plus en plus d'épaisseur et assure se sentir très bien dans le groupe girondin cette saison. « Personnellement je me sens bien, j'ai un coach qui me fait confiance, a-t-il déclaré devant la presse lundi. J'ai besoin d'apprendre et d'emmagasiner de l'expérience quel que soit le poste. Là je me sens mieux après une période d'adaptation et je me sens heureux et épanoui dans le groupe. »

Très bon contre Saint-Etienne et pourtant de retour sur le banc

Mardi soir (21h05), Yacine Adli a de bonnes chances de démarrer contre Dijon en 16emes de finale de la Coupe de la Ligue. Une compétition dans laquelle le milieu offensif de 19 ans aimerait briller individuellement mais surtout collectivement. « C'est la dernière Coupe de la Ligue, tout le monde va vouloir la gagner pour être le dernier vainqueur. Il faut se donner les moyens d'aller loin pour avoir un accès à l'Europe », rappelle justement le joueur formé au PSG, qui était sur le banc au coup d'envoi du match lourdement perdu à Lille samedi dernier (3-0). Une semaine avant, il avait pourtant été très en vue contre Saint-Etienne (0-1). Mais Paulo Sousa ne veut brûler aucune étape et il n'est pas banal de retrouver Adli titulaire deux fois de suite. Pas encore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.