Bordeaux

L1 : Le meilleur des déclarations de samedi

L1 : Le meilleur des déclarations de samedi©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le 10 août

Après les rencontres de la première journée de L1 disputées samedi, Patrick Vieira, le coach de Nice, était notamment très remonté. Retrouvez les principales réactions des entraîneurs.

Le plus enthousiaste : Stéphane Moulin (Angers) 

Non seulement on a gagné mais on a gagné avec la manière. Je tiens à féliciter les joueurs pour la préparation qu'ils ont réalisée. Ce soir ils en sont récompensés. On a retrouvé notre manière de faire après 10 minutes , en allant un peu plus haut. Parce que leurs latéraux étaient très haut. On a créé les conditions pour que les Bordelais sortent comme ils ont l'habitude de le faire. Pour profiter des déséquilibres créés. Il faut surtout féliciter Jeff Reine-Adélaïde pour le comportement qu'il a par rapport à tout ce qu'il se passe autour de lui. Il est exemplaire. C'est un vrai bel exemple pour tous les joueurs qui sont contactés par d'autres clubs. Mathias Pereira Lage, c'est un apprentissage accéléré. C'est rare qu'un joueur arrive et s'impose. On a patienté pour le voir nous rejoindre. Il a également montré une grosse envie de nous rejoindre. On parle de deux joueurs mais j'ai envie de féliciter toute l'équipe. Chacun a joué sa partition comme il le fallait. A l'image de Rachid Alioui qui a été tellement important dans la conservation sur le haut du terrain.

Le plus inquiet : Paulo Sousa (Bordeaux) 

On doit féliciter Stéphane Moulin et ses joueurs, le club d'Angers, parce qu'ils ont été meilleurs que nous et dans tous les domaines. Je suis désolé pour nos supporters qui sont venus ici pour nous aider à gagner. On a bien commencé, on s'est créé deux, trois opportunités. Sur notre but, Angers peut se prendre un carton rouge. Mais notre adversaire a mieux joué que nous. Après avoir passé dix mauvaises minutes, ils se sont repris. Ils nous ont beaucoup pressés au milieu. Nous, on n'a pas été capables de construire. Alors, on a perdu beaucoup de ballons simples, on a fait beaucoup d'erreurs. Je ne regrette pas mes choix car il me manquait beaucoup de joueurs. Notre attaque m'inquiète un peu aussi. Elle devrait être plus efficace car on se crée des opportunités. Ce qui m'inquiète le plus, c'est qu'après notre bon début de match, on n'a pas su faire le jeu, poser le ballon.

Le plus déçu : Olivier Dall'Oglio (Brest)

Nous pensions tenir la victoire. Mais un match n'est jamais fini. Donc forcément je suis déçu de ce résultat. La pression de cette première en Ligue 1 a sans doute pris parfois le dessus sur certains joueurs.

Le plus accrocheur : Alain Casanova (Toulouse)

Le match nul est logique, même s'il y a eu des tournants. Brest aurait pu breaker et prendre les trois points. Cela aurait été un peu dur car même s'ils ont eu deux ou trois situations dangereuses, nous avons eu pas mal de possession, nous avons bien varié notre jeu et été dangereux sur les coups de pied arrêtés. On n'a pas accepté la défaite et on est revenus au score. C'est important pour notre équipe et notre buteur.

Le plus rageur : Stéphane Jobard (Dijon)

J'espérais un autre baptême du feu. On fait cinq bonnes premières minutes, puis on encaisse deux buts sur des erreurs défensives, une spécialité dijonnaise. C'est rageant. J'ai bien aimé la réaction de mes joueurs, à qui je n'ai pas grand-chose à reprocher au niveau de l'investissement. Mais quand on est rapidement mené au score, avec deux buts de retard, cela pose des problèmes dans la gestion physique du match car on doit davantage s'ouvrir. J'invite aussi mes joueurs à faire preuve de plus de sérénité.

Le plus prometteur : Ghislain Printant (Saint-Etienne)

Lors de ma causerie, en présentant le match à mes joueurs, j'avais pressenti un scénario similaire à celui que l'on a vécu ce soir. J'avais demandé à ce que, d'entrée de jeu, on s'impose physiquement, qu'on puisse mettre de la verticalité dans notre jeu. Et c'est ce qui s'est produit. En plus, on y a mis de l'efficacité. D'où mon choix de mettre d'entrée une équipe loin d'être prête. Je leur ai dit qu'avec le talent et l'expérience, on pourrait obtenir quelque chose. On a souvent confondu vitesse et précipitation. Dans le même temps, Dijon nous a posé des problèmes. Mais mon équipe m'a agréablement surpris car, face à l'adversité et le pilonnage de ballons devant notre but, elle a su résister. On est satisfaits d'avoir pris les trois points grâce à des valeurs de courage et d'abnégation qui ressemblent à l'ASSE. J'ai été content pendant les trente dernières minutes car on a récupéré les ballons haut et on a su se projeter. À la mi-temps, j'ai demandé aux garçons plus de patience. Sur des situations de contre, on avait la possibilité de faire le break. Stéphane a fait son métier dans le but quand Dijon cherchait à revenir. Il reste beaucoup de travail, je l'avais dit avant le match. Gagner dans ces conditions-là est encourageant pour la suite.

Le plus combatif : Michel Der Zakarian (Montpellier) 

Première fois qu'ils ont un coup-franc aux abord de notre surface de réparation, on défend très mal, on n'est pas à la retombée du ballon et derrière on se fait punir. Après on a été un peu brouillon pendant 20 minutes, puis la fin de période on était mieux, on récupérait mieux les ballons. On a commencé à se créer des situations. Après en deuxième période, on a des occasions franches et le penalty mais on n'arrive pas à mettre le ballon au fond. On a manqué de réussite par moment et parfois de justesse. Les joueurs ont tout tenté pour revenir au score, ils n'ont rien lâchés. Ils ont combattu et c'est ce que l'on attend d'eux.

Le plus valeureux : Julien Stéphan (Rennes)

On a la satisfaction de remporter ce premier match. On a fait une bonne entame, je trouve. Sur le plan collectif, dans les sorties de balle, c'était intéressant. Ensuite on a trop reculé à mon goût après l'ouverture du score. On a assez bien rectifié en début de seconde période en retrouvant une assise défensive de qualité et puis le carton rouge est venu changer la donne. On s'est contenté de rester soudé et groupé en contrôlant au mieux les espaces. Montpellier est une équipe dangereuse avec un potentiel offensif de très bonne qualité avec Delort et Laborde. On les savait dangereux dans la surface de réparation. Ils ont eu des occasions de but. On a eu de la réussite, on a eu des valeurs : donc oui c'est une très bonne soirée.

Le plus déstabilisé : Patrick Vieira (Nice) 

Sur ce match y a eu des choses vraiment positives. Les joueurs ont été très disciplinés, tactiquement on a fait un bon match, on a été dangereux, on a su créer du jeu. L'équipe, les joueurs méritent vraiment cette victoire. Je suis content pour mes joueurs, c'est vrai que ce qui se passe autour du club c'est très compliqué, ça rend le contexte de travail très difficile. Par tous les moyens, on essaye de déstabiliser le groupe, le club. L'important pour nous, c'est de se concentrer sur ce que l'on a envie de faire sur le terrain, bien travailler et progresser.

Le plus partagé : Luka Elsner (Amiens) 

Il faut être fier et en même temps, garder ce goût amer car il sera important pour notre apprentissage. Quand on a joué quasiment toute la rencontre à dix, et qu'on a montré autant d'abnégation, de la discipline, de la volonté de jouer les coups à fond. On a ce sentiment de dire qu'on est fier d'avoir tenu jusque là et espérer ce point mais en même temps on se sent tellement fautif sur ce dernier corner car finalement ça ne confirme pas tout le bien qu'on a démontré pendant 90 minutes.
Sources : sites officiels, AFP, BeIN SPORTS

Vos réactions doivent respecter nos CGU.