Bordeaux

Bordeaux : Coupet va-t-il tout changer ?

Bordeaux : Coupet va-t-il tout changer ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

, publié le 25 janvier

L'arrivée de Grégory Coupet au sein du staff des Girondins de Bordeaux sera-t-elle le symbole d'une forme de renouveau ? Benoît Costil et Gaëtan Poussin, son remplaçant - le gardien international vient de se blesser -, en sont persuadés.



Bordeaux, qui s'est relancé de manière spectaculaire face à Strasbourg dimanche (4-3), alors que les jours du coach Vladimir Petkovic semblaient comptés après la rouste reçue à Rennes (6-0), a enregistré entre ces deux matchs une arrivée de poids dans son staff. En effet, un certain Grégory Coupet est devenu l'entraîneur des gardiens des Girondins, en remplacement de Vitor Pereira qui avait remplacé cet été Fabrice Grange - l'ancien coach des gardiens chez les Bleus. Sauf que Benoît Costil ne s'est pas du tout entendu avec le Portugais (selon L'Equipe), qui travaillait auparavant avec la réserve, au point d'aller faire ses séances individuelles avec Frédéric Roux, qui avait aussi occupé le poste dans le passé. Benoît Costil a été à l'origine de la venue de Coupet, mais pas de chance, il s'est blessé au mollet dès leur premier entraînement commun !

Poussin : "Ça ne peut être que bénéfique"

C'est donc sa doublure, Gaëtan Poussin, qui a gardé le but aquitain dimanche à Chaban-Delmas, et qu'on a vu tomber dans les bras d'un Coupet tout sourire à l'issue de la rencontre. Le nouveau titulaire se disait "triste, au début, de la blessure de Benoît Costil" (pour Sud Ouest) : "C'est un ami avec qui j'ai passé toutes mes années en pro, il m'a beaucoup aidé. 'Greg' m'a parlé de suite pour me dire que j'étais n°1 et qu'on allait travailler sereinement. Le feeling est passé de suite. Même si j'ai pris trois buts, je suis plutôt content de ma performance dans l'ensemble. Et quand on le voit arriver avec nous, avec tout ce qu'il a fait avant, ses titres, l'Atlético, Lyon, le PSG et l'équipe de France, on se dit que ça ne peut être que bénéfique. Il nous apporte aussi une joie de vivre et plein de fraîcheur, je l'en remercie déjà."


Coupet occupait la même fonction à Dijon, mais le transfert a donc pu se faire : "Je ne l'ai pas fait de gaieté de coeur. On est humains, on sait comment ça fonctionne. Je leur ai dit que la discussion leur appartenait, en leur précisant que j'avais envie de rejoindre Bordeaux. Ils m'ont écouté." L'ancien rempart des Bleus, resté notamment dans les mémoires pour être resté remplaçant de Fabien Barthez au Mondial 2006 alors qu'il était probablement le meilleur gardien du monde à cette époque, voit Bordeaux "comme un très grand club du football français" : "Il y a une histoire. Les Girondins ont marqué une génération et ont compté de grands gardiens. C'est une grande fierté de rejoindre un club emblématique."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.