Bayern Munich

Bundesliga : Le Bayern Munich s'offre le Klassiker

Bundesliga : Le Bayern Munich s'offre le Klassiker©Media365
A lire aussi

, publié le 9 novembre

Le Bayern Munich n'a fait qu'une bouchée du Borussia Dortmund dans le Klassiker (4-0). Avec cette leçon infligée au BVB, le champion d'Allemagne se replace dans la course à sa propre succession.

Deux choses sont à peu près certaines dans le football allemand : Robert Lewandowski marque chaque week-end et qu'importe le contexte, le Borussia Dortmund n'y arrive pas sur la pelouse de l'Allianz Arena. Ce samedi, lors du 101e Klassiker de l'histoire, ces deux règles se sont confirmées. Grâce à un doublé de son attaquant polonais, le Bayern Munich a donné une leçon à son plus grand rival (4-0). Le contexte ne plaidait pourtant pas en faveur des coéquipiers de Benjamin Pavard. Une semaine après avoir reçue une claque à Francfort et pour la première de Hans-Dieter Flick sur le banc bavarois en Bundesliga, le champion d'Allemagne était loin d'être favori face au BVB qui pouvait prendre provisoirement la tête du classement. Mais  dès le quart d'heure de jeu, Robert Lewandowski pour marquer dans un onzième match de Bundesliga consécutif. L'attaquant reprenait parfaitement un centre de Benjamin Pavard pour ouvrir le score. Très remuant Kingsley Coman s'est illustré et Serge Gnabry a pensé ouvrir le score avant la pause mais son but a été refusé pour une position de hors-jeu. Des faits de jeu qui ont confirmé l'incroyable domination du Bayern dans cette rencontre. Les Borussen n'ont pas cadré la moindre frappe dans cette rencontre où ils ont attendu l'heure de jeu pour enfin construire une offensive.

Tout le monde participe à la fête munichoise



Dès le début de la seconde période, le Bayern Munich a enfin pu prendre le large grâce à Gnabry qui profitait d'un centre de Thomas Müller que Robert Lewandowski n'avait pas réussi à reprendre. 30 minutes plus tard, le Polonais s'est rattrapé pour marquer son seizième but de la saison en championnat sur un bon service de son capitaine. Pour faire respirer certains de ses cadres, Hans-Dieter Flick qui avait déjà réussi à donner un nouveau visage à son équipe s'est permis de faire rentrer Philippe Coutinho, Ivan Perisic et Thiago Alcantara. Les trois joueurs ont été impliqués sur le but du 4-0. Sur un décalage du premier, le second à centrer pour le dernier cité qui a été devancé par Mats Humels qui a marqué dans son propre but. 4-0, un score lourd qui reflète la main-mise bavaroise dans cette rencontre. Le Borussia a complètement déjoué et perd à Munich pour la sixième fois d'affilé. La troisième consécutive avec au moins quatre buts d'écart....

Festival de buts à Gelsenkirchen

Dans les autres matchs de la journée, Schalke 04 a loupé le coche de rester dans le Top 4 à l'issue de cette 11eme journée. Dans une rencontre riche en buts (3-3), les coéquipiers d'Amine Harit ont mené par trois fois au score face à Dusseldorf mais n'ont jamais réussi à garder leur avantage. Pourtant dans le ventre mou de la Bundesliga, les visiteurs s'en sont remis à un triplé d'Hennings (62eme, 74eme, 85eme) pour repartir de Gelsenkirchen avec un point au goût victoire. Cette contre-performance de Schalke fait en tout cas les affaires du RB Leipzig. Les adversaires de l'Olympique Lyonnais en Ligue des Champions ont dû s'employer après l'ouverture du score de Mittelstadt avant de dérouler face au Herta Berlin (4-2) avec notamment un doublé de Timo Werner. Ils restent en embuscade de Borussia Mönchengladbach qui joue dimanche et voit donc le Bayern Munich revenir à leur hauteur. En fin dans le bas de tableau, l'Union Berlin, vainqueur 3-2 à Mayence, et Augsbourg, à Paderborn (1-0), font la bonne opération de la journée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.