Atalanta Bergame

Atalanta Bergame : Gomez accuse Gasperini d'avoir tenté de le frapper

Atalanta Bergame : Gomez accuse Gasperini d'avoir tenté de le frapper©Media365
A lire aussi

, publié le 18 août

Ancien joueur et capitaine de l'Atalanta Bergame, Papu Gomez est revenu sur ses rapports avec son ex-entraîneur, Gian Piero Gasperini. Selon l'actuel élément du FC Séville, le technicien italien a tenté de le frapper dans les vestiaires.



En janvier 2021, la belle histoire s'est terminée entre Papu Gomez et l'Atalanta Bergame. Adoré par les supporters, l'ancien meneur de jeu du club bergamasque a rejoint le FC Séville et avait quitté la Serie A après une altercation avec Gian Piero Gasperini. En décembre dernier, dans un message posté sur son compte Instagram, Papu Gomez s'était adressé aux supporters de l'Atalanta : "Je voulais vous dire que quand je m'en irai, on saura toute la vérité". Ce mercredi, dans un entretien accordé à La Nacion, le joueur du FC Séville s'est livré sur les raisons de son départ, en évoquant l'accrochage qui s'est déroulé lors du match à Midtjylland (1-1, le 1er décembre) en phase de groupes de la Ligue des Champions.

"Je ne peux pas accepter l'agression physique"

"Il restait 10 minutes en première mi-temps, Gasperini m'a demandé de me déplacer à droite, mais je jouais très bien à gauche. Alors je lui ai dit non. Imaginez ce que cela signifie, sur le terrain aujourd'hui, avec toutes les caméras. Je savais que l'entraîneur serait en colère, qu'il me retirerait à la mi-temps et effectivement il l'a fait. Ce qui s'est passé ensuite dans les vestiaires a dépassé toutes les limites. Gasperini a essayé de me frapper. On peut discuter, mais je ne peux pas accepter l'agression physique", a expliqué le natif de Buenos Aires. Suite à ces événements, le joueur avait alors demandé à s'entretenir avec son président, Antonio Percassi, expliquant qu'il voulait continuer à Bergame mais qu'il désirait également avoir des excuses de la part de son entraîneur d'alors. "Le lendemain, une réunion a eu lieu avec toute l'équipe. Je me suis excusé auprès de tout le monde : l'entraîneur et mes coéquipiers. Cependant, Gasperini n'a pas dit un mot. Après quelques jours j'ai dit à Percassi que je ne voulais plus rester à l'Atalanta et travailler avec Gasperini. Le président a répondu qu'il ne me laisserait pas partir si facilement", a-t-il assuré.

En exclusivité pour La Gazzetta dello Sport, Gasperini s'est confié au sujet de cet épisode. "Le comportement de Gomez, sur et en dehors du terrain, était devenu inacceptable. L'agression physique était la sienne, pas la mienne. La vraie raison pour laquelle il a quitté Bergame est son manque de respect aux propriétaires du club", a-t-il clamé, avant tout de même de préciser une autre pensée : "J'espère que Gomez pourra continuer à faire parler de lui avec ses performances, comme il l'a fait à l'Atalanta".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.