Atalanta Bergame

Coupe d'Italie : La Juventus sacrée face à l'Atalanta Bergame

Coupe d'Italie : La Juventus sacrée face à l'Atalanta Bergame©Media365
A lire aussi

, publié le 19 mai

En finale de la Coupe d'Italie, la Juventus Turin a dominé ce mercredi soir l'Atalanta Bergame (2-1), grâce à des buts de Kulusevski et Chiesa. Avec ce titre, la Vieille Dame sauve un peu sa saison.

Un sursaut d'orgueil pour conclure une saison décevante avec les honneurs : l'enjeu de cette finale de Coupe d'Italie était clair pour la Juve de Cristiano Ronaldo. Destituée du Scudetto par l'Inter et en passe de manquer de manquer la Ligue des Champions après avoir fait la pluie et le beau temps pendant une décennie, la Vieille Dame est à côté de ses pompes depuis de longs mois. En face, c'est l'Atalanta, toujours imprévisible et joueuse, qui se présentait face à elle pour cette finale. Les Bianconeri n'avaient pas vraiment le droit à l'erreur...

L'Atalanta avait bien commencé

Le premier acte s'est disputé sur un rythme très soutenu. Si la Juve a tenté de prendre le contrôle des opérations en gelant le ballon, c'est bien la Dea qui a créé le plus de décalages et de situations chaudes. Palomino (3eme), Zapata (5eme) ou encore Freuler (25eme) ont tous fait passer des frissons dans la défense turinoise. Bousculée, la Juventus ne respirait pas la sérénité. Malgré cette première demi-heure délicate, la bande à Pirlo est parvenue à ouvrir le score. C'est le jeune Kulusevski qui a débloqué la situation d'une frappe limpide qui a fait mouche, sur un second ballon (1-0, 31eme). Piquée au vif, l'Atalanta n'a pas tardé à se révolter. Hateboer a obligé Buffon à s'employer (35eme) mais la légende italienne n'a rien pu faire sur un enchaînement technique parfait de Malinovskyi à la réception d'un centre du latéral de la Dea (1-1, 41eme).

La Juve a passé la vitesse supérieure

Le rapport de force a été tout aussi débridé après la pause, mais la Juve a enfin pris le dessus dans le jeu. Plus incisifs, les Bianconeri ont passé la vitesse supérieure pour multiplier les vagues. Kulusevski, encore, s'est procuré une grosse opportunité (58eme), avant que le tir enroulé de Chiesa ne vienne s'écraser sur le poteau, à l'heure de jeu (60eme). Le jeune attaquant italien avait montré en Ligue des Champions qu'il pouvait être l'homme providentiel de cette équipe balbutiante. Il l'a encore prouvé ce mercredi. C'est lui, au terme d'un très joli mouvement avec Kulusevski, qui a délivré la Juve d'une frappe imparable (2-1, 73eme). Un avantage que le club piémontais a géré jusqu'au coup de sifflet final. Ce trophée, la 14eme Coupe d'Italie de son histoire, permet à la Vieille Dame de sauver une saison plus que laborieuse. Mission accomplie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.