AS Rome

Serie A : La Juventus a rebondi, Milan et l'Atalanta impressionnent

Serie A : La Juventus a rebondi, Milan et l'Atalanta impressionnent©Media365

, publié le 12 mai

Après sa défaite contre l'AC Milan, la Juventus est restée dans la course à la Ligue des Champions à la faveur de son succès à Sassuolo (1-3). Devant, l'AC Milan (7-0 contre le Torino) et l'Atalanta Bergame (2-0 contre Benevento) gardent le rythme.



Sous pression après son large revers contre Milan (0-3), la Juventus était dans l'obligation de ramener un succès de Sassuolo, dans une opposition presque idéologique entre l'un des clubs frondeurs de la Super Ligue et son plus farouche opposant. Les Bianconeri ont accompli leur mission.

C'est Adrien Rabiot qui a débloqué la situation pour le club piémontais d'un petit bijou à la demi-heure de jeu (28e), avant que l'inévitable Cristiano Ronaldo ne fasse le break avant la pause (0-2, 45e). La Vieille Dame a ajouté un troisième but par Dybala après le repos (66e). Raspadori avait réduit le score (59e), sans changer l'issue du match (3-1).

L'Atalanta assure, Milan régale

Reste que la bonne opération du soir est bien à l'actif de l'Atalanta, qui est grimpé à la deuxième place après sa victoire contre Benevento (2-0). En grande forme cette saison, Luis Muriel a fait le bonheur de la Dea en incrivant le premier but du match (22e). Pasalic a mis le club de Bergame à l'abri en seconde période (68e).

L'AC Milan ne lâche rien ne plus. Les Rossoneri ont enchaîné un nouveau succès tonitruant contre un club turinois, cette fois-ci face au Torino (7-0). Le Français Théo Hernandez a ouvert le score d'une frappe splendide (19e) avant que Kessié ne fasse le break en transformant un penalty (26e). Mais Milan a surtout déroulé en seconde période. Hernandez y est allé de son doublé (62e) après un but de Brahim Diaz (50e), tandis que Rebic s'est offert un hat trick (67e, 72e, 79e).

Enfin, l'Inter, déjà sacré, était opposé à la Roma pour une affiche alléchante. Les hommes d'Antonio Conte ont vite pris le large en début de match grâce à des réalisations signées Brozovic (11e) et Vecino (20e), avant que Mkhitaryan ne relance les espoirs des Giallorossi à la demi-heure de jeu (31e). Lukaku a scellé le succès intériste en fin de match (90e).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.