Amiens SC

L'OM a gâché contre Amiens

L'OM a gâché contre Amiens©Media365
A lire aussi

, publié le 6 mars

Alors que l'Olympique de Marseille se dirigeait vers un succès tranquille à l'Orange Vélodrome, les joueurs d'André Villas-Boas ont complètement craqué en fin de match et ont dû concéder le match nul contre Amiens (2-2).



L'OM gaspille un nouveau joker. Ce vendredi, en ouverture de la 28eme journée de Ligue 1, les Phocéens avaient l'occasion de consolider leur place de dauphin mais se sont finalement sabordés dans les dernières minutes. Un match nul face à une équipe de bas de tableau (2-2) au goût très amer pour les joueurs d'André Villas-Boas, très en colère contre l'arbitre M. Letexier et même exclu à l'issue de la rencontre. Si Morgan Sanson (45eme +1) et Dimitri Payet (57eme) avaient mis leur équipe sur de bons rails, un penalty de Serhou Guirassy (83eme) et un but de Saman Ghoddos au bout du bout (90eme +4) ont ramené les Olympiens sur terre. Au classement, les coéquipiers de Florian Thauvin, de retour après six mois d'absence, réalisent une très mauvaise opération sur le plan comptable, avant les matchs de leurs concurrents directs.

Sanson et Payet régalent, Amavi dans tous les mauvais coups

La soirée semblait idyllique pour Marseille et a finalement viré au cauchemar. Alors que les Phocéens étaient encore très poussifs, comme depuis début 2020, un éclair de Sanson a cependant sonné la révolte en fin de première période. Devant au score, l'OM est petit à petit monté en régime et a vu Payet faire le break peu avant l'heure de jeu. Dans le dur en première période, le numéro 10 marseillais sortait alors le grand jeu au retour des vestiaires, après avoir buté sur Régis Gurtner quelques minutes auparavant suite à une superbe action en solitaire (49eme). Dans les dernières minutes, alors que le résultat semblait acquis, Villas-Boas a décidé de relancer Thauvin, un événement important et un espoir pour tout un club. Si ce dernier a montré de belles choses, un penalty concédé par Jordan Amavi a changé le cours du match.

Guirassy entretient l'espoir, Ghoddos à point nommé

Déjà très limite défensivement en première période après une faute sur Fousseni Diabaté, le latéral gauche de l'OM, qui manquera la réception du Paris Saint-Germain le 22 mars prochain, a complètement relancé Amiens. Fautif dans sa surface sur Guirassy, qui s'est fait justice lui-même, Amavi a fait douter son club. Si Marseille a eu des opportunités en contre de se rassurer, une dernière offensive et un but de Ghoddos sur un centre d'Arturo Calabresi a crucifié les Olympiens, incrédules. Deux semaines après leur défaite contre Nantes (1-3), les joueurs de Villas-Boas perdent à nouveaux de précieux points à domicile et pourraient voir Rennes et Lille revenir à quelques longueurs. De leur côté, les Picards s'en sortent miraculeusement et repartent avec un point qui pourrait compter en fin d'exercice. Pour autant, avec 23 points, Amiens reste 19eme avec quatre unités de moins que Nîmes, l'actuel barragiste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.