Ajaccio

L2 : Ferhat, Tramoni, Mbeumo... Ces joueurs de Ligue 2 qu'on pourrait vite (re)découvrir dans l'élite

L2 : Ferhat, Tramoni, Mbeumo... Ces joueurs de Ligue 2 qu'on pourrait vite (re)découvrir dans l'élite©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le 14 décembre

Manifestations des « gilets jaunes » oblige, vous vous dites que vous allez encore devoir vous contenter de « La vie secrète des chats » ou de « Julie Lescaut » à cause du report de Nice - Saint-Etienne ? Ce serait trop vite oublier le multi Ligue 2 du vendredi soir. La surprise du chef pour ce 14 novembre ? Un point sur huit espoirs qui pourraient rapidement atterrir en Ligue 1. Voire dès le prochain Mercato hivernal pour certains.



Zinedine Ferhat (Le Havre)



Son nom vous dit peut-être quelque chose. Auteur d'une très belle saison avec Le Havre en 2017-2018, l'international algérien poursuit sur sa lancée. Le joueur de 25 ans cumule déjà trois buts et quatre passes décisives en 15 matchs de Ligue 2, malgré un début d'exercice compliqué pour le HAC. L'été dernier, le milieu droit avait été envoyé à Nantes, Saint-Etienne, Montpellier ou encore Strasbourg. Il ne serait pas étonnant de voir certains de ces courtisans se repencher sur le dossier cet hiver.


Bryan Mbeumo (Troyes)



Il a régulièrement été cité comme « le nouveau Kylian Mbappé ». En sachant que ce dernier n'a que 19 ans - comme le Troyen - cela semble un brin prématuré. Mais passons. Le milieu droit a déjà marqué quatre fois en 15 matchs de Ligue 2, offrant au passage deux passes décisives. Sans compter qu'il a également été décisif à deux reprises en Coupe de la Ligue (1 but, 1 passe). Le natif d'Avallon est annoncé sur les tablettes de Lille pour l'après-Nicolas Pépé. Ce dernier ne devrait - officiellement - pas partir cet hiver mais les sommes évoquées auront de quoi faire réfléchir les dirigeants nordistes. Et tout pourrait alors s'accélérer pour Mbeumo...


Saturnin Allagbé (Niort)



Pour prétendre à une montée dans l'élite, il faut évidemment du costaud à tous les niveaux. A commencer par celui de gardien. Sixième à un point du podium, Niort présente la troisième meilleure défense de Ligue 2 et Saturnin Allagbé n'y est pas pour rien. Le portier de 25 ans a réalisé huit « clean sheets » en 17 matchs de championnat cette saison, après une longue indisponibilité à cause d'une blessure lors du dernier exercice. Son contrat prenant fin en juin 2019, un départ n'est peut-être pas à exclure dès janvier si le Chamois Niortais veut récupérer des liquidités. A moins que des discussions pour une prolongation ne soient en cours...


Dylan Louiserre (Niort)



Lui aussi est un acteur majeur du bon début de saison niortais. Arrivé libre cet été en provenance du Havre, Dylan Louiserre est en pleine confiance. Le plus souvent aligné devant la défense, le joueur de 23 ans est capable d'évoluer un, voire deux crans plus haut sur le terrain. En clair, il n'est pas gêné avec le ballon, comme en témoignent ses quatre passes décisives en 15 rencontres. Après une saison blanche, le Guadeloupéen revit et pourrait donc rapidement attirer les regards. Pour cet hiver, cela paraît juste. Mais à l'issue de la saison...


Pierre-Yves Hamel (Lorient)



Il était attendu avant le coup d'envoi cette saison et est en train de montrer pourquoi. Neuf buts en 17 matchs de Ligue 2 : Pierre-Yves Hamel est quatrième meilleur artificier du championnat, à seulement une unité de son total de la saison dernière. S'il fait le bonheur du FC Lorient (5e), le club breton sait qu'un attaquant qui marque des buts est automatiquement courtisé, et cher. Mais dès lors qu'il vient de l'échelon inférieur, il est tout de suite plus abordable pour les écuries de Ligue 1 aux budgets limités. A 24 ans, celui qui s'est révélé « sur le tard » pourrait rapidement nourrir l'ambition de regoûter au plus haut niveau, après y avoir disputé trois matchs en 2016-2017 (1 but).


Matteo Tramoni (AC Ajaccio)



Des petits bouts de matchs la saison dernière avant une véritable éclosion depuis la reprise : Matteo Tramoni est en train de véritablement découvrir le niveau professionnel avec l'AC Ajaccio. Et il le fait bien. A son poste de milieu gauche, le Corse s'est imposé comme un titulaire indiscutable depuis la fin du mois d'août et a inscrit deux buts coup sur coup au cœur du mois d'octobre. L'Olympique Lyonnais surveille d'ailleurs avec attention celui qui compte cinq sélections avec l'équipe de France U18. A partir de là, tout peut aller très vite.


Dylan Saint-Louis (Paris FC)



Lui aussi a déjà connu la Ligue 1 sans s'y imposer. Formé à Saint-Etienne, l'ailier de 23 ans n'a pas réussi à y percer mais monte en puissance depuis qu'il joue régulièrement au niveau inférieur. A un tel point que celui qui a inscrit deux buts en 14 matchs cette saison est courtisé par le Benfica et plusieurs clubs de L1 pour cet hiver. Un joueur à suivre, et dont le deuxième essai au plus haut niveau pourrait être le bon.


Amine Bassi (Nancy)



Il faisait partie des révélations de la saison dernière, puis aurait pu quitter Nancy pour Nice cet été. Si Amine Bassi marque un peu le pas depuis la reprise (11 matchs, aucun but ni passe décisive), il n'en reste pas moins un joueur prometteur certainement observé par plusieurs clubs de Ligue 1. A 21 ans, ce polyvalent milieu de terrain offensif a le potentiel pour exploser mais doit encore franchir des paliers selon son ancien coach Didier Tholot. En novembre dernier, le principal intéressé confiait en tout cas à RMC qu'il ne fermerait pas la porte à un départ en hiver. Des intéressés ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.