La Tunisie sera aussi au rendez-vous

La Tunisie sera aussi au rendez-vous©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 11 juillet 2019 à 22h50

Une seule victoire dans le temps réglementaire et la Tunisie est dans le dernier carré de la CAN 2019. Après avoir franchi le premier tour avec trois nuls et passé l'obstacle Ghana en 8eme de finale au bout de la séance de tirs au but (1-1, 4-5 TAB), elle a confirmé jeudi sa montée en puissance dans ce tournoi.

Elle a stoppé la belle aventure du Madagascar, qui participait à la phase finale de la compétition pour la première fois de son histoire, au terme d'un quart de finale maîtrisé (0-3). De retour dans le dernier carré pour la première fois depuis leur titre en 2004, les Aigles de Carthage affronteront dimanche le Sénégal (18h00) pour une place en finale.


La Tunisie incapable de concrétiser en première période

Jamais les Tunisiens n'ont réellement tremblé face aux Barea, tant ils ont dominé leur sujet d'un bout à l'autre. Ils ont néanmoins manqué de percussion d'abord, et d'efficacité ensuite, pour concrétiser leur supériorité dès le premier acte. Melvin Adrien a aussi sorti le grand jeu dans le but malgache pour permettre à sa sélection de rester à la hauteur. Il s'est opposé à un coup-franc de Wahbi Khazri qui filait vers sa lucarne et a dévié le ballon sur sa barre (32eme), avant de s'interposer face à Ghailene Chaalali (43eme). Après une nouvelle alerte dès le retour des vestiaires, un but étant refusé à l'attaquant de Saint-Etienne pour une position de hors-jeu (47eme), les hommes de Nicolas Dupuis ont fini par céder.

Msakni passeur puis buteur

La lumière est venue pour les Tunisiens de Ferjani Sassi, servi plein axe par Youssef Msakni et en réussite pour que sa frappe dévier par le dos de Thomas Fontaine prenne Adrien à contre-pied (0-1, 52eme). Le passeur décisif et capitaine s'est ensuite transformé en buteur opportuniste, reprenant un ballon qui traînait après une première tentative de Khazri (0-2, 60eme). Par la suite, Madagascar a buté sans cesse sur le bloc parfaitement en place d'Alain Giresse et s'est livré toujours plus au fil des minutes. Jusqu'à se faire prendre en contre par le duo Khazri - Naïm Sliti, le Dijonnais clôturant le spectacle d'un subtil ballon piqué (0-3, 93eme). Poussive en début de CAN, cette Tunisie montre qu'il faut désormais compter avec elle. Elle qui n'est plus qu'à deux matchs d'un premier sacre hors de chez elle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.