Le palmarès de la CAN

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 28 décembre 2023 à 08h56

En 33 éditions, les Egyptiens ont soulevé la Coupe d'Afrique des nations dans plus de 20% des cas. A l'inverse, les pays du Maghreb ont encore un retard conséquent à combler.

Sept titres : L'Egypte reine du continent

C'est l'étrangeté du football africain : le pays des pharaons n'a jamais brillé en Coupe du monde, peinant même à se qualifier avec seulement trois participations et rien de mieux qu'un huitième de finale en 1934 (premier tour en 1990 et 2018), mais domine le palmarès de la CAN avec notamment ce fabuleux triplé en 2006, 2008 et 2010, auquel il faut donc ajouter les quatre premiers sacres de 1957, 1959, 1986 et 1998.

Cinq titres : Le Cameroun rugit toujours

En 2002, les Lions indomptables ont détenu seuls le record avec quatre couronnes, en attendant d'être rejoints par l'Egypte quatre ans plus tard. Déjà titrés en 1984, 1988 et 2000, ils ont ajouté un cinquième et dernier triomphe en 2017. Parmi les pays qui ont été au moins trois fois champions, le Cameroun est le seul à s'être toujours imposé hors de ses terres.

Quatre titres : Le Ghana, géant endormi

Ainsi, alors que les Egyptiens ont gagné trois de leurs sept CAN à domicile, les Blacks Stars ont simplement remporté leur premier titre à la maison en 1963. S'en sont suivies trois autres victoires en 1965, 1978 et 1982, et il faut donc remonter à plus de 40 ans pour voir le dernier couronnement des Ghanéens, pourtant toujours parmi les favoris.

Trois titres : Le Nigeria en embuscade

Les Super Eagles aussi ont accroché à la maison la première CAN de leur palmarès, en 1980, avant de récidiver en 1994 (la génération de Jay-Jay Okocha, Emmanuel Amunike, Finidi ou Rashidi Yekini) puis plus récemment en 2013.

Deux titres : La Côte d'Ivoire et l'Algérie frémissent, la RDC dans l'oubli

Mauvais présage, les Ivoiriens ne sont pas prophètes en leur pays, puisqu'ils ont glané leurs deux CAN à l'extérieur en 1992 (au Sénégal) puis en 2015 (en Guinée équatoriale) avec Hervé Renard sur le banc - et sans Didier Drogba. Les Fennecs algériens ont dû attendre 2019 pour enfin récidiver, près de 30 ans après leur sacre de 1990 à domicile. Enfin, la République démocratique du Congo l'a emporté en 1968 et 1974.

Un titre : Parmi les huit champions uniques, un inédit

Hervé Renard avait déjà porté la Zambie au firmament en 2012, de même que Roger Lemerre l'avait fait avec la Tunisie en 2004 à domicile. L'Ethiopie (1962), le Soudan (1970) et l'Afrique du Sud (1996) ont également été titrés à la maison, contrairement au Congo (1972), au Maroc (1976) et au Sénégal, tenant du titre après sa victoire en 2021 (au Cameroun).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.