Le ministre camerounais des Sports réclame la tête de Clarence Seedorf

Le ministre camerounais des Sports réclame la tête de Clarence Seedorf©Media365

Patrick Juillard, publié le mardi 16 juillet 2019 à 10h55

Le ministre camerounais des Sports a estimé que la CAN ratée du Cameroun justifiait le limogeage du sélectionneur Clarence Seedorf et de son staff.

[wu_promo offer_text="*Taux de change applicables. Offre valable jusqu'au 31 Juillet 2019" btn_text="J'en profite"

="https://www.westernunion.com/fr/fr/send-money/app/start?CampaignId=Display_Foot365&Coupon=FOOT2019"]À l'occasion de la CAN 2019, Western Union en partenariat avec Foot365 vous offre -30% sur vos frais de transfert avec le code FOOT2019



Les couteaux sont tirés au Cameroun. Déjà au centre d'interrogations quant à l'influence souterraine de Samuel Eto'o dans ses choix, le sélectionneur Clarence Seedorf a vu lundi sa tutelle le lâcher. Invité de CRTV Télé, le ministre camerounais des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, a ouvert le feu sur l'ancien joueur du Milan AC et sur son staff. « Les défaillances et insuffisances de l'encadrement technique, de même que son incapacité à maintenir la discipline expliquent en grande partie l'échec des Lions à la CAN 2019, et ceci en contradiction avec le contrat signé par lui le 10 août 2018 », a déclaré le représentant du gouvernement, avant d'appeler la Fécafoot à passer à l'action.




« Dans ces conditions, le ministère des Sports et la Fecafoot cosignataires du contrat sont en droit de faire jouer la clause résolutoire ou de terminaison. Autrement dit, la question du maintien de M. Seedorf à la tête de notre sélection nationale est clairement posée », a poursuivi Narcisse Mouelle Kombi. Sous contrat jusqu'en août 2022, le duo Seedorf-Kluivert ne tient donc plus qu'à un fil suite à l'élimination des Lions Indomptables en huitièmes de finale de cette CAN 2019. « Il me semble qu'un renouvellement de l'encadrement technique, une refondation de l'équipe nationale et même des autres sélections nationales s'impose », a conclu le ministre des Sports. A deux ans de la CAN 2021 programmée dans le pays, le Cameroun doit s'attendre à changer encore de patron technique.

A voir aussi :
>>>Toute l'actualité de la CAN 2019

Vos réactions doivent respecter nos CGU.