J-3 avant la finale, l'Algérie et le Sénégal en mode union sacrée

J-3 avant la finale, l'Algérie et le Sénégal en mode union sacrée©Media365

Patrick Juillard, publié le mardi 16 juillet 2019 à 12h45

L'Algérie et le Sénégal se mobilisent derrière leurs équipes nationales, à J-3 de la finale de la CAN 2019 qui les opposera au Caire.

A J-3 de la finale de la CAN 2019 entre le Sénégal et l'Algérie, le moment est à l'union sacrée autour des deux équipes. En Algérie, les autorités gouvernementales ont annoncé ce lundi avoir mobilisé 28 avions afin de transporter, via un pont aérien, 4.800 fans des Fennecs pour assister à la rencontre décisive, vendredi au Caire. D'après l'agence APS, il y aura 13 avions d'Air Algérie, six de Tassili Airlines et neuf avions militaires.

Les différents appareils doivent décoller des quatre coins du pays, afin d'assurer qu'aucune des wilayas ne soit lésée en termes de représentation dans les tribunes de l'immense stade International, qui sera néanmoins loin d'être comble vendredi soir. Dans un contexte de crise politique et de manifestations de masse contre le régime, la décision du pont aérien a été prise par le Premier ministre, Noureddine Bédoui, lors d'un conseil du gouvernement tenu lundi.

El Hadji Diouf : « Le trophée n'est pas très loin »

Quant aux Lions de la Teranga ont reçu les encouragements des hautes autorités sénégalaises. « Les jeunes ont compris leur mission et se sont battus jusqu'à la dernière énergie, a salué le ministre des Sports, Matar Ba. Ils ont jubilé dans les vestiaires après la qualification, mais ils se sont tous remis dans le bon sens, et se sont reconcentrés parce que l'objectif, c'est d'aller jusqu'au bout de la compétition et parvenir à arracher ce trophée pour le peuple sénégalais. » Le chef de l'Etat, Macky Sall, devrait faire le déplacement pour encourager l'équipe.



Déjà présent sur place, El Hadji Diouf a fait fi de ses réserves passées à l'égard d'Aliou Cissé et lancé un message mobilisateur. « On doit continuer cette union sacrée derrière l'équipe, que tout le Sénégal reste debout comme un seul homme pour aller chercher ce trophée qui n'est pas très loin, a dit l'ancien fer de lance des Lions à Emédias. Je l'avais dit dès le début, si on privilégie l'unité autour de l'équipe, tout est possible. J'ai toujours prié pour que mes cadets fassent mieux que moi, la Tunisie nous avait battu en 2004, à domicile. Aujourd'hui, nos cadets nous ont vengés. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.