Côte d'Ivoire : Haller a " envie d'être important "

Côte d'Ivoire : Haller a " envie d'être important "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 17 novembre 2020 à 13h15

Sébastien Haller a frappé dès sa première sélection avec la Côte d'Ivoire. L'attaquant veut confirmer avec les Eléphants, qui se déplacent mardi à Madagascar dans le cadre de la 4eme journée des éliminatoires de la CAN 2021.

Auteur de son premier but lors de sa toute première sélection avec la Côte d'Ivoire, Sébastien Haller ne pouvait rêver meilleurs débuts que ceux que l'attaquant a vécu face à Madagascar (2-1). Avant la seconde manche de cette double confrontation avec les Barea, le sociétaire de West Ham s'est longuement confié à France Football. Au moment d'ouvrir son compteur avec les Eléphants, l'ancien Auxerrois a d'abord pensé à sa mère, Ivoirienne. "Que ce soit avant, pendant ou après, elle était contente, c'est normal. Elle était très, très fière, a raconté Sébastien Haller. Il y a ma mère parce qu'elle est Ivoirienne, mais en vérité, que ce soient les frères et soeurs, ma famille, ma femme, mon père... Tout le monde était très, très content pour moi. J'ai vraiment apprécié." Et l'ancien international tricolore dans les catégories de jeunes de revenir sur son choix d'opter pour la nationalité sportive ivoirienne.


"Patrice Beaumelle est venu me voir il y a quelques mois à ce sujet. J'ai toujours eu le choix de la Côte d'Ivoire dans un coin de ma tête quand j'ai commencé le foot. Cela a toujours été d'actualité dans le sens où j'ai les deux nationalités. Pendant un bon moment, c'est vrai que la suite logique était d'aller avec la France parce que j'avais connu les catégories de jeunes et que j'avais grandi en France. Mais on mûrit, on réfléchit, beaucoup de choses se passent. Il y a aussi des contextes qui font qu'un choix peut être orienté. Aujourd'hui, si j'ai fait ce choix, c'est que j'arrive à un âge où je n'ai pas trop envie de jouer sur je ne sais quelle incertitude. J'avais envie de prendre ce qu'il y avait à prendre et de vraiment me faire plaisir. Qu'on me fasse confiance et retourner cette confiance", a expliqué Sébastien Haller, avant de conclure, ambitieux. "J'ai 26 ans, j'ai envie d'être important pour cette équipe de la Côte d'Ivoire et ne pas être juste un figurant et venir pour deux ou trois sélections. Je veux essayer de m'inscrire sur cette durée. Et ça me plaît. Le coach m'a donné envie de rejoindre la sélection et j'ai sauté le pas."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.