CAN 2021 : Un report n'est pas à exclure

CAN 2021 : Un report n'est pas à exclure©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 18 juin 2020 à 12h25

Alors que la prochaine Coupe d'Afrique des Nations est prévue en janvier-février 2021 au Cameroun, le secrétaire général de la Confédération africaine de football n'a pas exclu l'hypothèse d'un report.

Avec quatre des six journées restant à jouer, la Confédération africaine de football ne dispose plus que de trois fenêtres FIFA (septembre, octobre et novembre) pour boucler le calendrier des éliminatoires de la CAN 2021, programmée en janvier-février prochains au Cameroun. Mais l'objectif de la Confédération reste d'organiser l'épreuve aux dates prévues. Le secrétaire général de l'instance a fait le point sur les ondes de la station camerounaise Radio Sport Info. « La Confédération asiatique a annoncé qu'elle reprendra ses qualifications aux mois d'octobre et de novembre. Et à la CAF, on s'inscrit dans cette logique. Les fenêtres internationales prévues en mars et en juin ont été annulées certes mais les mois d'octobre et de novembre 2020 représentent beaucoup d'espoir », explique Abdelmounaïm Bah (photo).

Gouverner, c'est prévoir. Et l'hypothèse d'un report de l'épreuve a évidemment été prise en compte, dans l'hypothèse où la situation sanitaire sur le continent ne permettrait pas une reprise sereine des éliminatoires cet automne. « Comme tout le monde le sait, il est très difficile de jouer au football au Cameroun au mois de juin et juillet à cause des conditions météorologiques. En plus de cela, le calendrier des compétitions est chargé pour l'été 2021 avec l'Euro et Copa America. Donc, la période la plus propice en cas de report de la CAN serait janvier 2022. Ceci dit, notre priorité actuellement c'est de tout faire pour jouer la CAN dès le début de l'année prochaine », ajoute Abdelmounaïm Bah.

Une position qui va dans le sens de celle du président de la Fédération camerounaise de football, Seydou Mbombo Njoya. « La CAN est prévue en janvier 2021, mais si nous n'arriverons pas à disputer les qualifications en septembre, il est fort probable que cette date soit repoussée, avait déclaré le dirigeant. Aujourd'hui, personne n'est en mesure de dire ce qui se passera dans les prochains jours ou comment va évoluer l'épidémie. » Affaire à suivre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.