CAN 2019 - Madagascar : Primes, pierres et polémique... La folle journée des Barea

CAN 2019 - Madagascar : Primes, pierres et polémique... La folle journée des Barea©fmf.mg, Media365

Patrick Juillard, publié le jeudi 18 octobre 2018 à 23h55

Qualifiés pour la CAN 2019, les joueurs de Madagascar et leur staff ont vécu un après-match long et riche en rebondissements.

Reçus au palais d'Etat d'Ambohitsorohitra. Rivo Rakotovao, le président de la République par intérim, a accueilli les Barea, conduits par leur capitaine Faneva Andriatsima. Le chef de l'Etat leur a remis une prime d'un montant de 100 millions d'ariary (23.000 euros environ). "Personnellement, c'est maintenant que je me rends compte qu'on va participer à la phase finale de la CAN. C'est quelque chose de formidable pour nous et pour le football malgache. On tient à remercier l'Etat malgache et le président de la République pour ce geste qui nous va droit au coeur. On espère cependant que l'Etat malgache nous accompagnera et nous aidera pour aller à la CAN", a dit le porteur du brassard.

La veille, la fête consécutive à la qualification historique de l'équipe avait été entachée d'incidents. Lassé d'être privés d'électricité, des étudiants de l'école supérieure polytechnique de Vontovorona avaient profité de l'occasion pour protester. Le ton est monté entre les étudiants et les forces de l'ordre. La circulation a été bloquée, et des pierres ont été lancées sur les véhicules, au moment même où l'équipe nationale quittait le stade pour se rendre dans le centre-ville. La voiture de Lalaina Nomenjanahary aurait été endommagée. « Ils ont lancé des pierres sur le véhicule et lui ont donné des coups de pied. Ils nous ont, également, réclamé du carburant », relate le sociétaire du Paris FC. Aucun joueur n'a été blessé lors de ces incidents.

Polémique / Réunionnais...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.