CAN 2019 : La RDC joue sa survie, l'Ouganda, le Nigeria et l'Egypte leur qualification

CAN 2019 : La RDC joue sa survie, l'Ouganda, le Nigeria et l'Egypte leur qualification©Media365
A lire aussi

Patrick Juillard, publié le mercredi 26 juin 2019 à 07h13

L'Egypte affronte la RD Congo ce mercredi soir (22h) dans ce qui se présente comme la rencontre vedette. Comme les Pharaons, le Nigeria (face à la Guinée) et l'Ouganda (contre le Zimbabwe) ont les moyens de décrocher la qualification.

L'enjeu de la journée

Pour la RD Congo, le temps des excuses a laissé place à celui du rachat. Battus par l'Ouganda lors de la première journée, les Léopards avaient diffusé un message à l'attention des supporters sur les réseaux sociaux. Contraints de prendre au moins un point face à l'Egypte sous peine d'hypothéquer sérieusement leurs chances, les hommes de Florent Ibenge ont promis de se ressaisir. Etant donné le non-match absolu fourni face à l'Ouganda, faire mieux est possible mais faire bien sera compliqué. Face à eux, l'Egypte entend bien décrocher sa qualification dès cette deuxième journée. "Nous espérons réussir une meilleure performance face à la RD Congo après nous être débarrassés de la pression du premier match", a déclaré Javier Aguirre, le sélectionneur mexicain de l'Egypte. Son capitaine, Ahmmed Elmohamady, est lui aussi concentré sur ce deuxième match. "La rencontre d'ouverture contre le Zimbabwe est derrière nous. Tout le monde est prêt à affronter la RDC, a dit le jouer d'Aston Villa. Nous avons regardé leur match contre l'Ouganda, et malgré leur défaite je crois qu'ils ont une forte équipe. Mais nous visons la victoire et la qualification."

Avant ce choc en soirée, se sera jouée la deuxième rencontre de ce groupe A. Un choc 100% anglophone entre deux outsiders dont l'ambition pourrait s'affirmer progressivement. Vainqueur avec brio d'une RDC apathique samedi dans le cagnard cairote, l'Ouganda part avec les faveurs du pronostic, mais plein de méfiance pour le Zimbabwe, séduisant mais insuffisamment efficace en ouverture face aux Pharaons. Le gardien de but des Cranes, Denis Onyango, connaît bien le meneur de jeu des Warriors, Khama Billiat, pour avoir été son coéquipier aux Mamelodi Sundowns entre 2013 et 2018. Les retrouvailles entre les deux hommes pourraient influer sur le cours de la partie. La journée s'ouvrira par une rencontre du groupe B. Vainqueur sans briller du Burundi (1-0) lors de la première journée, le Nigeria cherchera à confirmer contre une Guinée apparue bien flottante collectivement face à Madagascar (2-2). "Nous sommes en tête du groupe et nous devons protéger cette position. Nous savons à quel point les matchs peuvent être difficiles, mais gagner nous qualifiera pour le prochain tour et c'est ce qui nous motive", a résumé Gernot Rohr, le sélectionneur des Super Eagles. Le Syli national est prévenu.

La décla : Youssouf Mulumbu (milieu de terrain et capitaine de la RD Congo)

« Nous avons eu une rencontre avec tous les joueurs. Nous avons analysé les erreurs de derniers matchs et nous avons décidé de donner le maximum pour battre l'Egypte. »


Le joueur à suivre : Samuel Chukwueze (Nigeria)

Face au Burundi, c'est lui qui a le plus tenté de provoquer la défense des Hirondelles. Au point de souvent trop en faire, au détriment de l'efficacité. S'il parvient à canaliser son action et à penser plus collectif, le dribbleur de Villarreal a les moyens de faire du dégât.

Sur vos agendas

Groupe A :
19h00 : Ouganda - Zimbabwe
22h00 : Egypte - RD Congo

Groupe B :
16h 30 : Nigeria - Guinée

Vos réactions doivent respecter nos CGU.