Une casserole de plus pour le Club Africain

Une casserole de plus pour le Club Africain©Media365

Patrick Juillard, publié le jeudi 19 septembre 2019 à 19h50

Le Club Africain enchaîne les litiges financiers et pourrait être interdit de recrutement pour les deux prochains Mercatos. Le club tunisien a récemment été sanctionné par la FIFA.

Le Club Africain se trouve dans le collimateur de la FIFA. Pire, les démêlées du club de Bab Jedid avec l'instance mondiale sont en train de devenir un feuilleton à épisodes. Le dernier en date s'étale ce jeudi dans les colonnes de la presse tunisienne : suite au non-règlement des sommes dues à l'attaquant zimbabwéen Matthew Rusike, la formation clubiste aurait été interdite de recrutement pour les deux prochains Mercatos. Le club a réagi en précisant que le joueur avait déjà reçu le tiers du total en question, et que le reliquat serait versé avant que la menace ne soit mise à exécution.

Six points déjà retirés au Club Africain

Voilà qui ne va pas arranger les choses pour le Club Africain, déjà frappé d'un retrait de six points au classement de la LP1 (passant ainsi de six unités à zéro après deux journées) par la FIFA, saisie du dossier d'Ibrahim Chenihi : le MC El Eulma, ancien club de l'international algérien, réclamant des arriérés de transfert. Seul une copie du virement effectué pourrait pousser la FIFA à redonner les points retirés. Si l'on ajoute que deux de ses joueurs, Mohamed Slim Ben Othman et Oussama Darragi, ont saisi la commission des litiges de la FTF pour des salaires impayés, on comprend la situation difficile dans laquelle se trouve le Club Africain, empêtré dans un marasme sportif et financier qui paraît sans fond.

L'ES Sahel également sous la menace ?

S'il est symptomatique d'une gestion imprévoyante, le cas du Club Africain, treize fois champion et presque centenaire, n'est pas isolé : la quasi-totalité des formations de l'élite tunisienne ont connu de tels litiges. Dernière en date : l'Etoile sportive du Sahel, sommée de payer la part revenant à l'USM El Harrach dans le transfert de l'attaquant algérien Baghdad Bounedjah à Al-Sadd, lors de l'été... 2015. En attendant la suite des événements, la Fédération tunisienne de football brille par son silence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.