Un rescapé de Chapecoense simule des crampes à sa prothèse !

Un rescapé de Chapecoense simule des crampes à sa prothèse !©Media365

Rédaction , publié le mercredi 27 décembre 2017 à 16h34

Parmi les trois survivants du terrible crash aérien dont a été victime Chapecoense, Jakson Follmann a rejoué au football et a fait le show lors d'un match caritatif pour les familles des victimes.

Jakson Follmann a offert une belle leçon de vie. Le gardien de Chapecoense est l'un des trois rescapés du crash d'avion dont a été victime le club brésilien il y a un an de ça. Obligé d'être amputé de la jambe droite, il a réussi l'épreuve de force de remettre les pieds sur un terrain de football. Un mois après avoir repris le chemin de l'entrainement, Follmann a pris part au match caritatif dont les bénéfices seront reversés à une association qui vient en aide aux familles des victimes du crash ce week-end.

Désireux de participer au prochain Jeux Paralympiques avec la Seleçao, le portier s'est transformé en joueur de champ, le temps de la rencontre. Brassard autour du bras, il a fait le show non sans manquer d'auto-dérision. Au milieu de la première mi-temps, Jakson Follmann s'est écroulé au milieu du terrain et a simulé des crampes... au niveau de sa prothèse ! Une simulation saluée par tous les joueurs présents sur le terrain et qui a permis de décrocher des sourires sur tous les visages à l'heure de ce match hommage. Il a même réussi à trouver le chemin des filets durant la seconde période.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Un rescapé de Chapecoense simule des crampes à sa prothèse !
  • Je suis amputé d'une jambe mais la nuit j'ai des crampes ou les doigts de pied qui me démangent... là où il n'y a plus rien!
    Douleurs dites "fantômes", c'est connu mais j'avoue que c'est assez ennuyeux.
    Par contre ce qui l'est moins c'est que je sens mon pied inexistant dans ma chaussure ce qui m'aide à marcher sans canne .
    Si je mouille mon pied gauche (existant), c'est comme si le droit était aussi dans l'eau...!
    Grand bravo à ce joueur pour son courage.