Un nouveau témoignage accablant pour Pierre Ménès

Un nouveau témoignage accablant pour Pierre Ménès©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 05 avril 2021 à 12h44

L'actrice Alice Belaïdi accuse Pierre Ménès d'avoir tenu des propos racistes et sexistes à son égard. Le consultant vedette du Canal Football Club, écarté jusqu'à nouvel ordre de l'émission, fait déjà l'objet d'une enquête interne de la chaîne cryptée.

 

Les langues continuent à se délier. Ecarté, malgré ses excuses, jusqu'à nouvel ordre du Canal Football Club après la diffusion du documentaire de son ex-collègue Martie Portolano "Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste !", où son interview avait été coupée au montage, Pierre Ménès, sous le coup d'une enquête interne de Canal+ et accusé de comportements sexistes et d'agressions sexuelles auprès de plusieurs de ses collègues, fait aujourd'hui l'objet d'un témoignage accablant de la comédienne Alice Belaïdi. 

"Il a très mal pris que j'ai de la répartie" 

Révélée sur la chaîne cryptée, dans la série WorkinGirls, l'actrice de 34 ans s'est confié à l'antenne d'Europe 1 lundi matin. "Moi aussi, j'ai été victime de propos comme « sale bougnoule », ou « salope » de la part de Pierre Ménès. Donc je me dis qu'heureusement la parole est libérée et maintenant ces gens-là tombent parce que ça suffit, a-t-elle ainsi expliqué. Je lui ai répondu une vanne sortie du tac au tac. Je me suis mise à son niveau et je lui ai demandé s'il ne traînait qu'avec des gens gros puisque moi j'étais arabe mais je ne traînais pas qu'avec des arabes. J'ai joué la grossophobie basique et il a très mal pris que j'ai de la répartie et que je lui réponde." 

"C'est grave et c'est important d'en parler" 

Elle a donc confirmé avoir elle aussi été qualifiée de « salope » par le consultant vedette. "Je crois que c'était son mot. Ça devait représenter pour lui le regard qu'il avait sur les femmes. Mais c'est grave et c'est important d'en parler. Donc je trouve ça très courageux que toutes ces filles du milieu osent enfin prendre le micro pour parler de tout ça, parce que c'était indispensable", a conclu celle qui est l'affiche de la série de Canal+ Hippocrate. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.