Un match truqué par un ancien de Premier League ?

Un match truqué par un ancien de Premier League ?©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le jeudi 21 mai 2020 à 09h10

Un match du championnat danois aurait été truqué. Des paris suspects ont été enregistré sur un match d'Aalborg durant lequel Jores Okore, ancien joueur d'Aston Villa, a reçu un carton jaune.

Avec le confinement, des anciens matchs de football retrouvent la lumière. Mais au Danemark, depuis quelques jours, toute l'attention se porte sur le match Aalborg-Odense du 18 octobre dernier pour des raisons bien plus sombres. Depuis février, une enquête tente de savoir si le match a été truqué. Malgré la victoire dans ce match du milieu de tableau (1-0), Aalborg pourrait se retrouver dans de beaux draps. Un signalement a eu lieu à cause de paris suspects. En fin de match, Jores Okore a reçu un carton jaune pour un pied très haut sur Oliver Lund. Un geste dangereux logiquement sanctionné d'un carton jaune. Une sanction qui a l'objet de mises anormalement élevées sur différents sites de paris avant la rencontre. Le défenseur passé par Aston Villa a-t-il fait exprès de recevoir un carton jaune ? L'intéressé a clamé son innocence dans une interview accordée ce jeudi à BT. Mais le doute persiste. Les autorités cherchent à trouver la vérité. Et dans cette quête, un élément important a attiré l'attention.

La police a été intrigué par l'origine de l'argent

La police a pu retracer l'origine de l'argent. Et à leur grande surprise, les mises ont été placées à Copenhague. Une situation rare. D'ordinaire, dans les enquêtes sur des paris suspects, les paris ont été réalisés depuis des pays étrangers ou dans des paradis fiscaux. Cet élément interpelle. Avant de rejoindre l'AAB, Okore a vécu à Copenhague pendant sa découverte du monde professionnel et y a joué. Est-il impliqué dans cette sombre affaire ? C'est à la police de le découvrir. Les dirigeants d'Aalborg ont publié un communiqué de presse reconnaissant l'enquête en cours. Une activité inattendue durant le confinement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.