Un appel au boycott de la Coupe du monde ?

Un appel au boycott de la Coupe du monde ?©Media365

Rédaction , publié le mardi 13 mars 2018 à 14h56

Suite à la publication du nombre de morts en Syrie depuis le début de la guerre, Rony Brauman, ancien président de Médecins Sans Frontières, appelle les pays à boycotter la Coupe du monde afin de faire réagir la Russie.

Plus de 350 00 morts en 7 ans. C'est le triste bilan publié par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme lundi. Depuis le début de la guerre en Syrie contre le régime de Bachar al-Assad, c'est un véritable bain de sang qui se déroule dans cette partie du Proche-Orient. Seulement, Damas et l'ensemble de la Syrie est le théâtre d'une lutte de pouvoir entre les différents pays occidentaux, les Etats-Unis et la Russie en tête. Si la France a réclamé de mettre fin à cette guerre, il faut frapper plus fort pour Rony Brauman afin de faire bouger les choses. Pour l'ancien patron de Médecins Sans Frontières, la Russie ne bougera pas le petit doigt face aux pressions françaises et américaines. A moins d'utiliser la manière forte avec la Coupe du monde. « Il y a des actions de la société civile qui seraient possibles aussi. Pensons à la Coupe du monde de football, qui commence au mois de juin. Pourquoi ne pas lancer un mouvement d'appel au boycott ?, propose-t-il sur France Inter dimanche. On sait que le boycott sportif est symboliquement très fort. En Afrique du Sud, à l'époque de l'apartheid, c'est ce qui affectait le plus les Sud-Africains, et je voyais bien à quel point ce boycott était douloureux pour les blancs sud-africains et encourageant pour les noirs sud-africains. Moi, je n'ai pas les moyens de lancer une campagne de boycott, mais en tout cas j'adhérerais volontiers à des organisations qui lancent cela, ça me semblerait être une pression tout à fait salutaire. » Malheureusement, les billets auront certainement raison des milliers de victimes syriennes... A moins que l'Angleterre ne lance le mouvement suite au scandale de l'empoisonnement d'un ex-espion russe sur le sol anglais.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU