Sedan attaque en justice un prince saoudien

Sedan attaque en justice un prince saoudien©Media365
A lire aussi

Rédaction : publié le jeudi 21 février 2019 à 08h17

Sedan a choisi de passer à l'offensive et réclame plus de deux millions d'euros au prince saoudien Fahad Al Saud. Ce dernier, ancien investisseur dans le club ardennais, n'a pas respecté ses engagements pris en 2016 au moment de son arrivée.

Qu'il semble loin le temps où le CSSA Sedan faisait partie de l'élite française et était un nom qui comptait en première division sous les exploits de Pius N'Diefi ou Cédric Mionnet. Qualifié pour le Coupe de l'UEFA en 2001, le club ardennais est aujourd'hui en National 2 après une liquidation judiciaire et un dépôt de bilan en 2013. Repris depuis par les frères Dubois, Sedan tente de remonter la pente et pensait avoir trouvé une solution avec l'arrivée d'un prince saoudien à sa tête en janvier 2016 alors que le club était remonté en National.

Sedan réclame deux millions d'euros

Fahad Al Saud est entré à hauteur de 40% du capital du club et avait pour ambition d'investir entre 50 et 60 millions d'euros dans le centre de formation du club. Cette annonce est restée au statut de promesse puisque le CSSA n'a jamais vu cet argent. Pire, le prince saoudien a très rapidement déserté les Ardennes et mis le club dans des sales draps avec un budget retoqué par les instances fédérales et une perte de deux millions d'euros nous apprend l'AFP. A ce titre, le club des Sangliers a décidé d'assigner Al Saud devant le tribunal de commerce de Sedan pour non-respect de ses engagements. Il réclame 2,4 millions d'euros de dédommagement. « Poursuivre est pour nous une question de principe », a assuré à l'AFP Marc Dubois, le président du club, qui pointe le préjudice moral et l'atteinte à l'image du club.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.