Salzbourg : Cinq choses à savoir sur... Patson Daka

Salzbourg : Cinq choses à savoir sur... Patson Daka©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 04 août 2020 à 13h05

Plusieurs joueurs africains ont confirmé cette saison qu'ils pouvaient très rapidement prétendre au plus haut niveau. Parmi ces éléments d'avenir, le Zambien Patson Daka, révélé à Salzbourg comme un certain Erling Haaland.

Il a fait un essai à Lille
Avant de rejoindre l'Autriche et le Red Bull Salzbourg, Patson Daka aurait pu découvrir le football européen en jouant pour un club français. Durant l'été 2015, l'attaquant a été mis à l'essai à Lille. C'est Hervé Renard, l'ancien sélectionneur des Chipolopolos, qui a fait jouer ses réseaux pour tester ce grand espoir du football africain. Avec le groupe professionnel, il a participé à un stage au Touquet. Seulement âgé de 17 ans, l'adolescent était obligé de patienter avant de pouvoir signer un contrat pro. L'entraîneur du LOSC a conseillé à ses dirigeants de garder un œil sur ce joueur mais remercié entre-temps, il n'a pas été écouté.

A Salzbourg, il a marqué plus qu'Erling Haaland
Erling Haaland a été la star du Red Bull Salzbourg. Mais seuls les connaisseurs du football autrichien savent que le Norvégien n'a passé qu'un an dans la ville de Mozart. Avec un bilan de 27 buts toutes compétitions, il fait donc moins bien que Patson Daka. Intégré occasionnellement dans le groupe professionnel dès 2017, le Zambien a eu le temps de laisser une trace indélébile en Autriche. En 83 apparitions avec le vainqueur de la Bundesliga autrichienne, le natif de Chingola a marqué 34 buts. C'est donc plus que l'actuelle star du Borussia Dortmund.

International avant sa majorité
En Zambie, Patson Daka a très vite fait les gros titres. Ses performances lors de détection lui ont permis de goûter aux sélections de jeunes. Un moyen d'obtenir la reconnaissance très rapidement. En 2015, il est appelé pour la première fois avec les A. George Lwandamina l'a titularisé à la pointe des Chipolopolos pour un match éliminatoire à la CAN 2016 contre la Guinée-Bissau (0-0). Il n'a alors que 16 ans. Ce n'est que deux ans plus tard, une fois majeur, qu'il a eu l'opportunité de s'installer sur la durée au sein de la sélection nationale.

Une aura qui dépasse le foot
Même s'il avait déjà goûté à la sélection avec les A, Patson Daka est resté à la disposition des U20 jusqu'en 2017. Cette année-là, il s'est imposé chez les Chipolopolos mais a surtout été élu meilleur joueur de la CAN U20. Un tournoi que son équipe a remporté à domicile. En finale, il a ouvert le score contre le Sénégal devant 60 000 spectateurs. Ce titre lui a permis de participer à la Coupe du monde de la catégorie organisée en Corée du Sud. A son bilan deux buts, dont un lors du quart de finale perdu contre l'Italie. Recruté par le Red Bull Salzbourg, vainqueur de la Youth League et installé chez les Chipolopolos la même année, Daka est nommé sportif zambien de l'année. Pour remporter ce titre honorifique, il a triomphé de l'athlète Sydney Siame et du boxeur Alfred Muwowo.

Il a marqué l'histoire de son pays
Le 27 novembre 2019 sur la pelouse de la Luminus Arena de Genk, Patson Daka a marqué l'histoire de la Zambie. Ce jour-là, à la 42eme minute d'un match de Ligue des Champions, il a profité d'une frappe de Dominik Szoboszlai mal négociée par Gaëtan Coucke pour ouvrir le score. A ce moment-là, le serial buteur est surtout devenu le premier footballeur zambien a marqué dans un match de phase de poules de Ligue des Champions. La soirée a été parfaite puisque ce soir-là, le champion d'Autriche est reparti de Belgique avec une large victoire synonyme de repêchage en Ligue Europa.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.